Geographie ancienne

(Géographie ancienne) il y avait une charax dans la Chersonese taurique, sur la côte méridionale de la mer ; un port de ce nom dans l'Afrique ; une charax dans la Carie en Asie ; une autre en Arménie ; une troisième dans la Parthie ; une quatrième en Bythinie ; une cinquième dans la Pontique ; une sixième en Crète ; une septième en Asie, dans la Phrygie ; une huitième en Asie, au fond du golfe Persique.
(Géographie ancienne) ville de Grèce dans la Béotie, aux frontières de la Phocide.
S. f. (Géographie ancienne) il signifie généralement presqu'isle ; mais il s'appliquait particulièrement à quatre presqu'isles, la chersonese Cimbrique, la chersonese de Thrace, la chersonese Taurique, et la chersonese d'Or. Cette dernière comprenait la presqu'isle de Malaca entre les golfes de Bengale et de Siam, une partie de la côte occidentale de Siam, et peut-être quelque chose de celle du Pegu. La chersonese Taurique n'était autre chose que la presqu'isle de Crimée ; et celle de Thrace s'étendait entre la mer de Marmora, l'Hellespont, l'Archipel, et le golfe de Megarisse. Voyez pour la chersonese Cimbrique, l'article CIMBRES.
S. m. pl. (Géographie ancienne) anciens peuples de Germanie qui ont habité d'abord entre le Weser et l'Elbe, mais qui ont eu dans la suite des alliés au-delà du Weser, qui n'étaient guère connus que par ce titre.
(Géographie ancienne) ville d'Asie dans l'Ionie, et l'une des douze anciennes de cette province ; elle avait Smyrne à l'orient, et Chios à l'occident.