Imprimer
Catégorie parente: Histoire
Catégorie : Mythologie & Littérature
S. f. pl. Lamiae, (Mythologie et Littérature) spectres de la fable qu'on représentait avec un visage de femme, et qu'on disait se cacher dans les buissons, près des grands chemins, pour dévorer les passants. On leur donna ce nom du mot grec , qui signifie voracité ; hormis qu'on aime mieux adopter le sentiment de Bochart, qui tire de Lybie la fable des Lamies, et qui donne à ce mot une étymologie phénicienne, dont le sens est le même que celui de l'étymologie grecque.

Ce qu'il y a de sur, c'est que de tout temps et en tout pays, on a inventé de pareilles chimères, dont les nourrices, les gouvernantes, et les bonnes femmes, se servent comme d'un épouvantail pour faire peur à leurs enfants, les empêcher de pleurer, ou les apaiser. C'est une coutume d'autant plus mauvaise, que rien n'est plus capable d'ébranler ces petits cerveaux, si tendres et si flexibles, et d'y produire des impressions de frayeur dont ils se ressentent malheureusement toute leur vie.

Lucilius se moque en très-beaux vers de la frayeur de l'homme, qui parvenu à l'âge de raison, ajoute encore foi à ces sortes d'êtres imaginaires.

Terricula Lamias Fauni quas, Pompiliique

Instituere Numae ; tremit has, hic omnia ponit,

Ut pueri infantes credunt signa omnia ahena

Vivère....

" Et toutes les effroyables Lamies que les Faunus et les Numa Pompilius ont inventées, il les craint. Il croit que tous ses maux et ses biens dépendent d'elles, comme les petits enfants croient que toutes leurs poupées et toutes les statues sont vivantes "

La Fontaine a renchéri sur cette pensée de Lucile, dans cette strophe de son ingénieuse fable, le statuaire et la statue de Jupiter :

L'artisan exprima si bien

Le caractère de l'idole,

Qu'on jugea qu'il ne manquait rien

A Jupiter que la parole.

Même l'on dit que l'ouvrier

Eut à peine achevé l'ouvrage,

Qu'on le vit frémir le premier,

Et redouter son propre ouvrage, &c.

Mais le commencement de cette fable est d'une toute autre beauté, et peut-être la Fontaine n'a rien fait de si fort. (D.J.)

LAMIES (dents de), lamiodontes, (Histoire naturelle, Minéralogie) nom donné par quelques naturalistes à des dents de poissons que l'on trouve pétrifiées dans le sein de la terre, et que l'on croit communément avoir appartenu à des chiens de mer ou lamies. Ces dents varient pour la forme et pour la grandeur ; elles sont ordinairement triangulaires, mais on en trouve aussi qui sont très-aiguès. On en rencontre en Bearn au pied des Pyrénées, près de Dax, qui ont près de deux pouces de longueur. M. Hill dit qu'il y en a qui ont jusqu'à cinq et six pouces de longueur ; il y en a qui sont unies par les côtés, d'autres sont dentelées comme une scie. Voyez GLOSSOPETRES. (-)




Affichages : 1370