Imprimer
Catégorie parente: Histoire
Catégorie : Géographie ancienne & moderne
ou BABEL, (Géographie ancienne et moderne) capitale ancienne de la Chaldée, dont il reste à peine quelques ruines. Voyez dans les historiens anciens et modernes les merveilles qu'on en raconte : ce détail est hors de notre objet. On croit que Bagdat est au lieu où était l'ancienne Babylone : mais ce fait n'est pas constant ; il y a sur les autres endroits où on la suppose les mêmes incertitudes ; les uns en font Felouge sur l'Euphrate, à cause de ses grandes ruines ; d'autres Il ou Elle, à cause d'un amas de décombres qu'on appelle encore la tour de Babel.

* BABYLONE, (Géographie ancienne et moderne) ville de l'Egypte près du Nil ; le grand Caire s'est formé de ses ruines.

BAC à naviger, c'est en Marine, un petit bâtiment dont on se sert sur les canaux et les rivières pour porter le brai et le goudron. (Z)

BAC est encore sur les rivières un bateau, grand, large et plat, dont on se sert pour passer hommes, bêtes et voitures.

Il y a aux environs de Paris plusieurs bacs, dans les endroits éloignés des ponts.

BAC, en Jardinage ; on appelle ainsi un petit bassin, soit carré, soit rond, placé d'espace en espace dans les carrés d'un potager, avec un robinet pour arroser. A Versailles, à Sceaux, il y en a dans chaque petit jardin. (K)

BAC A JET TREMPE, en terme de Brasseur, est celui qui est posé sur les chaudières et qui a trois trous, un de chaque côté, pour pouvoir jeter d'une chaudière dans l'autre ; celui de devant est pour jeter les eaux chaudes des chaudières dans la cuve matière, par le moyen de la gouttière à jet trempe. Voyez BRASSERIE et CUVE MATIERE.

BAC A LA DECHARGE, dans les Brasseries, est un bac qui est sur un des bords d'une des chaudières, dans lequel on jette les métiers lorsqu'ils sont cuits pour les laisser refroidir. Voyez BRASSERIE et METIERS.

BAC A FORMES, en terme de Raffinerie de sucre, c'est une grande auge de bois très-sain, en planches de quatre pouces d'épaisseur, longues de 8 à 9, et larges de 4 à 5, dans laquelle on met les formes en trempe. Voyez TREMPE et FORMES.

BAC A CHAUX, en terme de Raffinerie de sucre, c'est un grand bassin en massif de brique et de ciment, portant 9 à 10 pieds de long sur 4 à 5 de large, et 6 de profondeur, dans lequel on éteint la chaux dont on a besoin dans les clarifications. Voyez CLARIFIER.

BAC A SUCRE, en terme de Raffinerie de sucre, n'est autre chose que plusieurs espaces séparés par des cloisons de planches, dans lesquelles on jette les matières triées et sorties des barrils.

BAC A TERRE, en terme de Raffineur de sucre, c'est une auge de bois de même que le bac à formes (Voyez BAC A FORMES), séparé en plusieurs chambrettes où l'on délaye la terre. Voyez TERRE. A chaque extrémité et au-dessus de ce bac, on voit une planche percée au milieu, et qui sert de traverses à deux bouts de chevrons qui sont attachés au plancher. C'est dans le trou de cette planche que s'emmanche un ballet dont on se sert pour passer la terre par la couleresse. Voyez COULERESSE.




Affichages : 1166