Imprimer
Catégorie parente: Histoire
Catégorie : Histoire ancienne & mythologie
(Antiquité romaine et Mythologie) ce nom vient de Cures capitale des Sabins ; on le donna à Romulus après le traité d'union fait entre les deux peuples, et on le lui consacra dans la suite. Numa Pompilius lui assigna sous ce nom un culte particulier, lui dédia un temple sur le mont Quirinal, institua les fêtes quirinales en son honneur, et créa un grand pontife appelé Flamen Quirinalis, lequel devait être tiré du corps des patriciens pour présider au culte du nouveau dieu. Voici maintenant ce qui procura l'apothéose à Romulus.

Comme il voulut exercer un empire violent sur ses sujets, quelques mécontens le tuèrent en plein sénat, et ce corps illustre pour éviter le soupçon qu'il avait eu part à ce crime, mit au rang des dieux le monarque assassiné. Numa son successeur ratifia ce système politique ; il lui fit bâtir un temple dans le lieu où est aujourd'hui l'église de S. Théodore. On plaça dans ce temple une louve de bronze allaitant Remus et Romulus ; cette louve est à présent au capitole dans le palais des conservateurs. Dans la suite on bâtit à Romulus un second temple situé dans la vallée qui est au-dessous de l'église de S. Vital.

Ce second temple fut érigé l'an de Rome 460. Tite-Live et Denis d'Halycarnasse en ont fait l'histoire intéressante ; ils nous ont appris que pendant que Rome commençait à soupçonner les patriciens d'avoir assassiné Romulus, un nommé Julius Proculus s'avança au milieu de la multitude et parla ainsi : " Romulus, fondateur de cette ville, Romains, dès le point du jour est descendu du ciel, et s'est présenté à mes yeux ; dans l'étonnement et le respect que m'a causé sa présence, je l'ai prié qu'il me fût permis de le contempler à loisir. Allez, m'a-t-il répondu, annoncez à l'univers que la volonté des dieux est que Rome soit la première ville du monde : que les Romains aient soin de se distinguer dans le métier de la guerre ; qu'ils sachent de plus, et qu'ils en instruisent leur postérité, que rien ne sera capable de résister à la force de leurs armes : à ces mots il s'est élevé dans les airs ". Ce discours fit sur le peuple romain l'impression désirée ; il ne douta plus de la divinité de Romulus et du culte qu'il fallait lui rendre. (D.J.)



Affichages : 453