Histoire ancienne & mythologie

(Antiquité romaine et Mythologie) ce nom vient de Cures capitale des Sabins ; on le donna à Romulus après le traité d'union fait entre les deux peuples, et on le lui consacra dans la suite. Numa Pompilius lui assigna sous ce nom un culte particulier, lui dédia un temple sur le mont Quirinal, institua les fêtes quirinales en son honneur, et créa un grand pontife appelé Flamen Quirinalis, lequel devait être tiré du corps des patriciens pour présider au culte du nouveau dieu. Voici maintenant ce qui procura l'apothéose à Romulus.

RUTREN ou ISSUREN, (Histoire moderne et Mythologie) c'est un des trois dieux du premier ordre qui sont l'objet du culte des Baniants ou idolâtres de l'Indostan ; ses deux associés sont Ram ou Brama et Vistnou. Voyez ces deux articles. Ce dieu a 1008 noms différents ; mais Ruddiren est celui que lui donnent le Vedam et le Shaster, qui sont les deux livres fondamentaux de la religion des Indes. Les Malabares l'appellent Ichuren, Issuren, Ipsuren, Ipsara ; sur la côte de Coromandel et à Carnate, on le nomme Esvara. Ceux des Baniants et des Malabares qui le préfèrent aux deux autres dieux ses confreres, l'appellent Mahaden ou le grand dieu. D'autres lui donnent le nom de Chiven, le vrai dieu, l'être suprême, quoique le Vedam dise formellement qu'il n'est que le dernier dans l'ordre de la création, et que la fonction qui lui a été assignée par l'être suprême, est de détruire, tandis que celle de Ram ou Brama est de créer, et celle de Vistnou de conserver les êtres. Suivant les fictions des Indiens Ruddiren est d'une taille si prodigieuse, qu'il remplit les 7 mondes d'en-bas, et les 7 cieux ; on le représente avec trois yeux, dont un est au milieu du front ; ce dernier est si étincelant, qu'il consume, dit-on, tous les objets sur lesquels il se porte. Ce dieu a 16 bras. Il est couvert de la peau d'un tigre, et son manteau est la peau d'un éléphant entourée de serpens. Il porte trois chaînes autour du col, à l'une desquelles est suspendue une cloche. Dans cet équipage on le transporte monté sur un bœuf appelé Irishipatan, qui est lui-même un objet de vénération pour les Indiens. Ce dieu est regardé comme le Priape de l'Indostan ; c'est pour cela que dans quelques pagodes ou temples il est représenté sous la figure du membre viril, ou comme les parties de la génération des deux sexes en conjonction : c'est ce que les Indiens appellent linga ou lingam, pour lequel ils ont la plus haute vénération, au point que plusieurs femmes portent cette figure obscène pendue à leur col. On assure même qu'aux environs de Goa et de Cananor, les nouvelles mariées se font déflorer par ce Priape, avant que de passer dans les bras de leurs époux. On croit que sous cet emblème, les bramines ont voulu représenter la génération de toutes choses, à laquelle, suivant quelques-uns, le dieu Ichuretta qui est le même que Ruddiren, est censé présider. Ce dieu impudique a des religieux qui se consacrent à son service, et qui demeurent constamment dans ses temples ; ils vont quelquefois tout nuds dans les rues de Cananor et de Mangalor, en sonnant une clochette ; alors toutes les femmes, de quelque rang qu'elles soient, sortent de leurs maisons pour venir toucher et pour baiser avec respect les parties de la génération de ces serviteurs du dieu. Voyez l'histoire universelle d'une société de savants anglais. Histoire mod. tome VI. in-8 °.

ou THEUTATES, s. m. (Mythologie et Histoire ancienne) noms sous lequel les Celtes adoraient la divinité, connue aux Grecs et aux Romains sous le nom de Mercure.

ou ALUZZA, ALOZZA, (Histoire ancienne, Mythologie) nom d'une idole adorée par les Arabes idolâtres, avant que ces peuples eussent embrassé la religion de Mahomet. Ce faux prophète, après s'être rendu maître de la Mecque, fit détruire l'idole Uzza qui n'était qu'un tronc d'arbre taillé, et fit égorger ses prêtresses.
S. m. (Histoire ancienne, Mythologie) nom d'une divinité adorée par les anciens germains, et que les Romains, d'après la ressemblance du nom, ont pris pour le dieu Vulcain. Ce mot en langue celtique, signifie une fournaise ardente.