Géographie & histoire

(LE DUCHE) Géographie duché considérable d'Allemagne dans la Silésie, aux confins de la Pologne. Il comprend plusieurs villes, et un grand nombre de villages. Zeyler en donne l'histoire dans sa topographie de la Silésie. Un usage particulier dans ce duché, c'est qu'à l'égard de la succession des fiefs, les filles succedent au défaut de fils, préférablement aux autres parents et collatéraux. (D.J.)

GLOGAW, (le grand) Géographie Il y a deux villes de ce nom en Silésie, qu'on distingue par les épithetes de grand et de petit Glogaw.

(COMTE DE) Géographie contrée d'Italie comprise sous le Frioul en général ; elle est bornée au nord par la haute Carniole, à l'est par la basse Carniole, et les Alpes la séparent du Frioul. Ce comté est entré dans la maison d'Autriche en 1515 ; les principaux lieux sont Gradisca, Gémund, et Gorice capitale. (D.J.)

(Géographie historique) vaste pays en Asie et en Europe.

La Hongrie asiatique, ou la grande Hongrie, était l'ancienne patrie des Huns ou Hongrois, qui passèrent en Europe vers la décadence de l'empire : M. Delisle la met à l'orient de la Bulgarie en Asie ; et comme la Bulgarie est entre le Wolga et la montagne de Caf, qui est une branche de l'Imaus des anciens, la grande Hongrie est entre cette montagne et l'Irtisch, c'est-à-dire entre les 85. et les 100. deg. de longitude, et entre le 50. et le 55. deg. de latitude. La Valaquie était au S. de la Hongrie ; ainsi ces trois nations, les Bulgares, les Hongrois et les Valaques étaient voisins en Asie, comme ils le sont en Europe.

ou KILANI, (Géographie historique) nom d'une nation de Tatares ou Tartares orientaux qui demeurent à l'embouchure du fleuve Amour. Ils vont tout nuds, et travaillent en fer. On dit qu'ils ont le secret d'apprivoiser les ours, et qu'ils s'en servent comme nous faisons des chevaux. Ils portent des anneaux au nez, comme plusieurs autres peuples de la Tartarie. Voyez description de l'empire Russien.
S. f. pl. (Géographie historique) chez les Latins latomiae, mot qu'ils empruntèrent des Grecs, pour signifier un lieu où l'on coupait les pierres. Comme ce nom devint commun à toutes les grandes carrières, il arriva que les anciens nommèrent latomies divers endroits de l'Italie, de la Sicile, de l'Afrique, etc. En effet les latomies de Sicile étaient d'abord une carrière ; mais elles devinrent fameuses parce que les tyrants du pays en firent une prison, dans laquelle ils envoyaient ceux qui avaient le malheur de leur déplaire. Ces prisonniers y demeuraient quelquefois si longtemps, que quelques-uns s'y sont mariés. Celle que Denys tyran de Syracuse, fit creuser dans le roc, avait un stade de long, sur deux cent pas de large. Le poète Philoxene y fut mis par ordre de ce prince, pour n'avoir pas approuvé ses vers ; et l'on croit que ce fut là qu'il composa sa pièce sanglante, intitulée le Cyclope. Cicéron reproche à Verrès d'avoir fait enfermer dans cette même prison des citoyens romains : cet endroit s'appelle aujourd'hui le Tagliate. (D.J.)