Mer

(CANAL ou DETROIT DES), Géographie mod. fameux canal qui sépare les deux plus belles parties de la terre, l'Europe et l'Asie. On l'appelle autrement l'Hellespont, le détroit de Gallipoli, le bras de S. Georges, les bouches de Constantinople. Les Turcs le connaissent sous le nom de Boghas ou détroit de la mer Blanche. Il y a beaucoup d'apparence que le nom de Dardanelles vient de Dardane, ancienne ville qui n'en était pas éloignée, et dont le nom même serait peut-être aujourd'hui dans l'oubli, sans la paix qui y fut conclue entre Mithridate et Sylla. Ce canal, qui joint l'Archipel à la Propontide ou mer de Marmara, est bordé à droite et à gauche par de belles collines assez bien cultivées. L'embouchure du canal a près de quatre milles et demi de large, et est défendue par des châteaux dont nous parlerons dans l'article suivant. Les eaux de la Propontide qui passent par ce canal y deviennent plus rapides ; lorsque le vent du nord souffle, il n'est point de vaisseaux qui se puissent présenter pour y entrer, mais on ne s'aperçoit plus du courant avec un vent du sud. Tournefort, voyage du Levant, lettre xj. Article de M(D.J.)

(DETROIT DE) Géographie mod. bras de mer entre l île de Jacques et la côte occidentale du Groenland, ainsi nommé de Jean Davis Anglais, qui le découvrit. On dit que les Sauvages qui habitent les environs de ce détroit, sont robustes, et vivent communément plus de cent ans ; et que les femmes se font des coupures au visage et les remplissent d'une couleur noire, pour s'embellir. Ils vivent de leur chasse et de leur pêche : ils sont errants : ils campent sous des tentes : le sang des animaux est une boisson qui leur est agréable. Lat. 64. 10.
(DETROIT DE) Géographie en anglais Forbisher's streight, détroit de l'Océan septentrional, entre la côte maritime de Groènlande, et une île à laquelle on ne donne point de nom sur les cartes.

Martin Forbisher, natif de la Province d'Yorck, fameux par ses courses et par ses exploits sur mer, fit trois différents voyages en 1576, 1577, et 1578, pour découvrir une route au N. O. afin de passer s'il était possible, par le Nord de l'Amérique dans les mers des Indes. Il ne trouva point ce qu'il cherchait ; mais il découvrit en échange plusieurs grands bras de mer, des baies, des iles, des caps, et des terres qui formaient un grand détroit auquel il a donné son nom.

(DETROIT DE) Herculeum fretum, ou Gaditanum fretum, (Géographie) c'est un des plus célèbres détroits du vieux monde ; il est entre l'Andalousie en Espagne, et le royaume de Fez en Barbarie. Sa longueur est d'environ dix lieues ; sa largeur de quatre, et il joint la mer Méditerranée avec l'Océan atlantique. On voit à l'endroit le moins large de ce détroit, du côté de l'Espagne, la montagne de Gibraltar qui lui donne le nom ; et du coté de l'Afrique, la montagne des Singes. Les anciens ont pris ces deux montagnes pour les deux colonnes d'Hercule ; et c'est par cette raison qu'ils ont donné au détroit le nom du détroit d'Hercule. La baie de Gibraltar est fort grande ; elle a environ 7 milles d'ouverture, et près de 8 d'enfoncement. La pointe de l'ouest est le cap Carnero, et celle de l'est le mont Gibraltar. (D.J.)

S. m. terme de mer ; c'est une espèce de marche-pié sur lequel en voguant, demeure toujours le pied du forçat qui est enchainé. (D.J.)