Imprimerie

S. f. (Imprimerie en Taille-douce) c'est l'empreinte que l'on fait d'une estampe fraichement imprimée sur une autre feuille de papier blanc. Le noir de l'estampe qui n'est point encore sec, se détache en partie de l'épreuve, et s'attache à la feuille de papier blanc ; ce qui donne le même dessein, mais en sens contraire et beaucoup plus pâle.

v. act. voyez les différentes acceptions de l'adjectif CORRECT et CORRECTIF, et du substantif CORRECTION.

CORRIGER, terme d'Imprimerie ; c'est une des fonctions principales que le compositeur est obligé de faire. Après avoir levé la correction dans son composteur, il couche sa forme sur le marbre, et la desserre ; ensuite il corrige, par le moyen d'un petit instrument appelé pointe, les fautes qui ont été marquées par le correcteur en marge de l'épreuve. Voyez COMPOSITEUR, FORME, MARBRE, POINTE.

terme d'Imprimerie ; on se sert fort souvent de ce mot dans l'Imprimerie, en parlant des choses qui s'impriment les unes vis-à-vis des autres, soit en diverses langues, soit lorsqu'on met différentes traductions en parallèle pour l'instruction des lecteurs. On a souvent imprimé l'oraison dominicale en diverses langues, è regione. (D.J.)
ou encore mieux FEUILLET, en terme de Teneur de livres, etc. signifie la page. Voyez IMPRESSION.

Ainsi folio 7, et par abréviation f°. 7. signifie la septième page, &c.

Folio recto, ou f°. r°. signifie la première page d'un feuillet.

Folio verso, ou f°. v°. le revers ou la seconde page du feuillet.

Ce mot est italien, et signifie littéralement feuillet.

FOLIO, terme de Librairie, un volume in-folio, ou simplement un in-folio, est un livre de l'étendue de la feuille seulement pliée en deux, ou dont chaque feuillet est la moitié de la feuille.