Imprimer
Catégorie parente: Logique
Catégorie : Grammaire & Imprimerie
S. m. terme de Grammaire et d'Imprimerie ; c'est un signe qui est ordinairement en forme d'étoile, que l'on met au-dessus ou auprès d'un mot, pour indiquer au lecteur qu'on le renvoye à un signe pareil, après lequel il trouvera quelque remarque ou explication. Une suite de petites étoiles indiquent qu'il y a quelques mots qui manquent. Ce mot était en usage dans le même sens chez les anciens ; c'est un diminutif de , étoile. Isidore en fait mention au premier livre de ses origines. : stella enim , graeco sermone dicitur, à quo asteriscus, stellula, est derivatus ; et quelques lignes plus bas il ajoute qu'Aristarque se servait d'astérique allongé par une petite ligne * - pour marquer les vers d'Homère que les copistes avaient déplacés : asteriscus cum obelo ; hâc propriè Aristarchus utebatur in iis versibus qui non suo loco positi erant. Isid. ibid.

Quelquefois on se sert de l'astérique pour faire remarquer un mot ou une pensée : mais il est plus ordinaire que pour cet usage on emploie cette marque N B, qui signifie nota bene, remarquez bien. (F)

* L'astérique est un corps de lettre qui entre dans l'assortiment général d'une fonte. Son oeil a la figure qu'on a dit ci-dessus.




Affichages : 3414