Imprimer
Catégorie parente: Logique
Catégorie : Grammaire & Jurisprudence
S. m. (Grammaire et Jurisprudence) signifie un modèle déterminé par les règlements, et conservé dans un lieu public, pour servir à régler tous les poids et mesures dont les marchands se servent pour fixer la forme et qualité de certaines marchandises qu'ils débitent. Voyez ci-devant ECHANTILLER, ECHANTILLONNER, et ci-après ESCANDILLONAGE, ETALON. (A)

ECHANTILLON, c'est, dans l'Artillerie, une pièce de bois garnie de fer d'un côté, sur lequel sont taillées les différentes moulures du canon : on s'en sert pour marquer ces moulures sur le moule du canon, en faisant tourner ce moule sous l'échantillon, par le moyen d'un moulinet attaché au bout du trousseau. Voyez TROUSSEAU et CANON. (Q)

ECHANTILLON, (Commerce) terme qui dans le commerce en général a plusieurs significations applicables à différentes parties du négoce.

ECHANTILLON, est la contre-partie de la taille sur laquelle les marchands en détail marquent avec des hoches ou incisions, la quantité des marchandises qu'ils vendent à crédit.

ECHANTILLON signifie quelquefois mesure, grandeur : on dit des bois, des tuiles du grand, du petit échantillon ; de semblable, de différent échantillon.

ECHANTILLON se dit d'une certaine mesure réglée par les ordonnances pour diverses sortes de marchandises. Il y a des échantillons pour le bois de charpente et de chauffage, d'autres pour les pavés de grès, d'ardoise, etc. On appelle bois d'échantillon, pavés d'échantillon, ceux qui sont conformes à cette mesure. Dictionn. du Commerce et Chambers.

ECHANTILLON, (Mettre d') Fonderie en plomb. Voyez l'Article DRAGEE.

ECHANTILLON, outil d'Horloger ; il sert à égaler les dents des roues de rencontre.

Cet outil représenté Pl. XVI. fig. 63. d'Horlogerie, est composé de deux branches A B, A C, qui tendent toujours à s'écarter l'une de l'autre par leur ressort, et qui sont contenues à une distance déterminée par la vis V.

Voici comme on s'en sert. Ayant fait approcher les deux branches assez près l'une de l'autre pour que l'extrémité F de celle qui est marquée B, passe par-dessous l'autre au moins au-delà du point d, on le pose ensuite sur une des pointes des dents de la roue de rencontre, en sorte que cette pointe s'appuie contre l'angle d ; alors, au moyen de la vis V, on éloigne ou l'on approche la branche B, jusqu'à ce que sa partie B aille raser et frotter imperceptiblement la pointe de la dent voisine. La distance entre le point d et l'extrémité B étant ainsi rendue égale à la distance entre deux pointes de dents, on présente de nouveau l'instrument à d'autres dents, pour voir si leurs distances sont les mêmes ; si elles ne le sont pas, on tâche de les rendre égales par les moyens ordinaires, et on continue de représenter l'échantillon, jusqu'à ce que son extrémité B rase également toutes les pointes des dents de la roue. Cette opération est fort délicate, et cependant fort nécessaire ; car il est de la plus grande conséquence que les dents d'une roue de rencontre soient bien égales, afin qu'on puisse avoir des palettes larges et un échappement un peu juste, sans craindre cependant que la montre arrête par les accrochements. Voyez ACCROCHEMENT, ECHAPPEMENT. (T)

ECHANTILLON, à la Monnaie, est l'étalon ou poids original de l'hôtel des monnaies de Lyon ; ce que la cour des monnaies de Paris appelle étalon original. Voyez ETALON.

ECHANTILLON, (Rubanier et autres Arts mécan.) se dit d'une petite longueur de quelqu'ouvrage que ce soit ; laquelle longueur est suffisante pour laisser voir entier au moins le dessein qu'il représente.



Affichages : 1030