Imprimer
Catégorie parente: Logique
Catégorie : Grammaire
adj. (terme de Grammaire) qui se dit de l'article le la les, soit qu'il soit simple ou qu'il soit composé de la préposition de. Ainsi du, au, des, aux, sont des articles définis ; car du est pour de le, au pour à le, des pour de les, aux pour à les. On les appelle définis, parce que ce sont des prénoms ou prépositifs qui ne se mettent que devant un nom pris dans un sens précis, circonscrit, déterminé et individuel. Ce, cet, cette, est aussi un prépositif défini : mais de plus il est démonstratif.

Les autres prépositifs, tels que tout, nul, aucun, chaque, quelque, un, dans le sens de quidam, ont chacun leur service particulier.

Quand un nom est pris dans un sens indéfini, on ne met point l'article le, la, les ; on se contente de mettre la préposition de ou la préposition à, que les grammairiens appellent alors mal-à-propos articles indéfinis ; ainsi le palais du roi pour de le roi, c'est le sens défini ou individuel : un palais de roi, c'est un sens indéfini, indéterminé ou d'espèce, parce qu'il n'est dit d'aucun roi en particulier. Voyez ARTICLE.

Défini et indéfini se disent aussi du prétérit des verbes français. En latin un verbe n'a qu'un prétérit parfait, feci ; mais en Français, ce prétérit est rendu par j'ai fait, ou par je fis. L'un est appelé prétérit défini ou absolu, et l'autre indéfini ou relatif ; sur quoi les grammairiens ne sont pas bien d'accord, les uns appelant défini ce que les autres nomment indéfini : pour moi je crois que j'ai fait est le défini et l'absolu, et que je fis est indéfini et relatif ; je fis alors, je fis l'année passée. Mais après tout l'essentiel est de bien entendre la valeur de ces prétérits et la différence qu'il y a de l'un à l'autre, sans s'arrêter à des minuties. (F)




Affichages : 970