Caractère

a et a, S. m. (Ordre encyclopédique, Entendement, Science de l'homme, Logique, Art de communiquer, Grammaire) caractère ou figure de la première lettre de l'Alphabet, en latin, en français, et en presque toutes les Langues de l'Europe.

On peut considérer ce caractère, ou comme lettre, ou comme mot.

I. A, en tant que lettre, est le signe du son a, qui de tous les sons de la voix est le plus facile à prononcer. Il ne faut qu'ouvrir la bouche et pousser l'air des poumons.

lettre symbolique, était un hiéroglyphe chez les anciens Egyptiens, qui pour premiers caractères employaient ou des figures d'animaux ou des signes qui en marquaient quelque propriété. On croit que celle-ci représentait l'Ibis par l'analogie de la forme triangulaire de l'A avec la marche triangulaire de cet oiseau. Ainsi quand les caractères Phéniciens qu'on attribue à Cadmus furent adoptés en Egypte, la lettre A y fut tout à la fois un caractère de l'écriture symbolique consacrée à la Religion, et de l'écriture commune usitée dans le commerce de la vie. (G)
(Ordre encyclopédique, Entendement, Raison, Philosophie ou Science, Science de l'homme, Logique, Art de communiquer la pensée, Grammaire, Science de l'instrument du discours, Signes, Caractère) Ce mot pris dans un sens général ; signifie une marque ou une figure tracée sur du papier, sur du métal, sur de la pierre, ou sur toute autre matiére, avec la plume, le burin, le ciseau, ou autre instrument, afin de faire connaitre ou de désigner quelque chose. Voyez MARQUE, NOTE, etc.

S. f. (Grammaire) c'est la vingt-troisième lettre, et la dix-huitième consonne de l'alphabet français. Nous la nommons ix e, et c'est ce nom qui est féminin ; mais cette dénomination ne saurait convenir à l'épellation ; et pour désigner ce caractère, relativement à sa destination originelle, il faut l'appeler x e, nom masculin.

Nous tenons cette lettre des Latins, qui en avaient pris l'idée dans l'alphabet grec, pour représenter les deux consonnes fortes C S, ou les deux faibles G Z. C'était donc l'abréviation de deux consonnes réunies, ou une consonne double : X duplicem, loco C et S, vel G et S, posteà à graecis inventam, assumpsimus, dit Priscien, (lib. I.) c'est pourquoi Quintilien, (I. iv.) observe qu'on aurait pu se passer de ce caractère ; X litterâ carere potuimus, si non quaesissemus : et nous apprenons de Victorin (Art. gram. I.) que les anciens Latins écrivaient séparément chacune des deux consonnes réunies sous ce seul caractère ; latini voces quae in X litteram incidunt, si in declinatione earum apparebat G, scribebant G et S, ut conjugs legs. Nigidius in libris suis X litterâ non est usus, antiquittatem sequents.