Imprimer
Catégorie parente: Morale
Catégorie : Droit romain
(Droit romain) suivant les jurisconsultes romains, le mot pecunia signifie non-seulement l'argent comptant, mais encore toutes sortes de biens, meubles et immeubles, droits même ou prétentions ; voyez pour preuve, le Digeste, liv. L. titre de la signification des mots et des choses. Ulpien ; Hermogène, etc. (D.J.)

PECUNIA, se prend quelquefois, dans les anciens livres de droit anglais, pour le bétail, et quelquefois pour d'autres biens et marchandises, de même que pour de la monnaie ou de l'argent. Voyez BIENS que l'on possède en propre.

Lorsque Guillaume I. réforma les lois d'Edouard le confesseur, il fut ordonné que viva pecunia, les biens vivants, c'est-à-dire le bétail, ne serait acheté ou vendu que dans les villes, et qu'en présence de trois témoins jugés capables.

Ainsi dans le grand terrier d'Angleterre, le mot pecunia se prend fort souvent pro pecude, de même que pâture ad pecuniam villae.

Pecunia ecclesiae se prenait autrefois pour les biens de l'église, soit en fonds, soit en meubles.

Pecunia sepulchralis.... c'était anciennement un argent que l'on payait au prêtre, à l'ouverture d'un tombeau ou d'une fosse pour le bien et le repos de l'âme du défunt ; et que les anciens Anglo-Saxons appelaient la part de l'âme et animae symbolum.




Affichages : 1378