Droit naturel

S. m. (Droit naturel) Le mérite est une qualité qui donne droit de prétendre à l'approbation, à l'estime et à la bienveillance de nos supérieurs ou de nos égaux, et aux avantages qui en sont une suite.

Le démérite est une qualité opposée qui, nous rendant digne de la désapprobation et du blâme de ceux avec lesquels nous vivons, nous force pour ainsi dire de reconnaitre que c'est avec raison qu'ils ont pour nous ces sentiments, et que nous sommes dans la triste obligation de souffrir les mauvais effets qui en sont les conséquences.

S. f. (Droit naturel) on nomme moralité, le rapport des actions humaines avec la loi qui en est la règle. En effet, la loi étant la règle des actions humaines, si l'on compare ces actions avec la loi, on y remarque ou de la conformité, ou de l'opposition ; et cette sorte de qualification de nos actions par rapport à la loi, s'appelle moralité. Ce terme vient de celui de mœurs, qui sont des actions libres des hommes susceptibles de règle.

On peut considérer la moralité des actions sous deux vues différentes : 1°. par rapport à la manière dont la loi en dispose, et 2°. par rapport à la conformité ou à l'opposition de ces mêmes actions avec la loi.

(Droit naturel) On peut définir l'obligation considérée en général, une restriction de la liberté naturelle produite par la raison, dont les conseils sont autant de motifs qui déterminent l'homme à une certaine manière d'agir préférablement à toute autre.

Telle est la nature de l'obligation primitive, qui peut être plus ou moins forte, selon que les raisons qui l'établissent ont plus ou moins de poids sur notre volonté ; car il est manifeste que plus les motifs seront puissants, et plus aussi la nécessité d'y conformer nos actions sera forte ou indispensable.

S. m. (Droit naturel) Relation la plus étroite qu'il y ait dans la nature. " Tu es père, dit le Bramine inspiré, ton enfant est un dépôt que le ciel t'a confié ; c'est à toi d'en prendre soin. De sa bonne ou de sa mauvaise éducation dépendra le bonheur ou le malheur de tes jours ; fardeau honteux de la société, si le vice l'emporte, il sera ton opprobre ; utile à sa patrie, s'il est vertueux, il fera l'honneur de tes vieux jours. "

On ne connait jamais bien la joie des pères ni leurs chagrins, dit Bacon, parce qu'ils ne peuvent exprimer leur plaisir, et qu'ils n'osent parler de leurs peines. L'amour paternel leur rend les soins et les fatigues plus supportables ; mais il rend aussi les malheurs et les pertes doublement amères ; toutefois si cet état augmente les inquiétudes de la vie, il est mêlé de plaisirs indicibles, et a l'avantage d'adoucir les horreurs et l'image de la mort.

DROIT DE, (Droit naturel) Droit contraire à la nature. C'est l'esprit de vanité, dit l'auteur des lettres persanes, qui a introduit chez les Européens l'injuste droit d'ainesse, si défavorable à la propagation, en ce qu'il porte l'attention du père sur un seul de ses enfants, et détourne ses yeux de tous les autres ; en ce qu'il l'oblige, pour rendre solide la fortune d'un seul, de s'opposer à l'établissement de plusieurs ; enfin en ce qu'il détruit l'égalité des citoyens qui en fait toute l'opulence.