Imprimer
Catégorie parente: Morale
Catégorie : Jurisprudence
S. m. (Jurisprudence) droit qui se lève au profit de certains seigneurs, non pas sur le vin même, comme l'ont cru quelques auteurs, mais sur les lies des vins vendus en broche dans l'étendue de leur seigneurie.

Le grand bouteiller de France jouissait de ce droit, et en conséquence prenait la moitié des lies de tous les vins que l'on vendait à broche en plusieurs celliers assis en la ville de Paris. Mais plusieurs personnes se prétendaient exemptes de ce droit, entr'autres le chapitre de Paris pour ses sujets ; il avait toute juridiction pour cet objet, suivant les preuves qui en sont rapportées par M. de Laurière en son glossaire, au mot liage. Depuis la suppression de l'office de grand bouteiller, on ne connait plus à Paris ce droit de liage.

Il est fait mention de ce droit au livre ancien qui enseigne la manière de procéder en cour laie, et dans les ordonnances de la prevôté et échevinage de Paris, et dans deux arrêts du seigneur de Noyers, du 7 Avril 1347. (A)

LIAGE, fil de, (Manufacture en soie) il se dit du fil qui lie la dorure ou la soie.

LIAGE, lisse de, c'est celle qui fait baisser les fils qui lient la dorure et la soie.



Affichages : 580