Imprimer
Catégorie parente: Morale
Catégorie : Jurisprudence
adj. (Jurisprudence) est la personne adoptée par une autre. Voyez ADOPTION.

Les enfants adoptifs, chez les Romains, étaient considérés sur le même pied que les enfants ordinaires, et ils entraient dans tous les droits que la naissance donne aux enfants à l'égard de leurs pères. C'est pourquoi il fallait qu'ils fussent institués héritiers ou nommément deshérités par le père, autrement le testament était nul.

L'Empereur Adrien préférait les enfants adoptifs aux enfants ordinaires, par la raison, disait-il, que c'est le hasard qui nous donne ceux-ci, au lieu que c'est notre propre choix qui nous donne les autres.

M. Menage a publié un Livre d'éloges ou de vers adressés à cet Empereur, intitulé Liber adoptivus, auquel il a joint quelques autres ouvrages. Heinsius et Furstemberg de Munster ont aussi publié des Livres adoptifs. (H)



Affichages : 803