Imprimer
Catégorie parente: Morale
Catégorie : Jurisprudence
S. m. (Jurisprudence) se dit d'un registre où l'on écrit les obits, c'est-à-dire, où l'on fait mention des décès et sépultures de certaines personnes. Ailleurs on dit registre mortuaire, quelquefois on dit l'obituaire simplement pour registre mortuaire. On entend ordinairement par obituaire le registre sur lequel on inscrit les obits, c'est-à-dire, les prières et services fondés pour les défunts, et les autres fondations qui ont été faites dans une église. On appelle aussi ces sortes de registres nécrologe ou martyrologe. (A)

OBITUAIRE, est aussi un bénéficier pourvu d'un bénéfice per obitum, c'est-à-dire, par le décès du précédent titulaire. Le résignataire est préféré à l'obituaire. Voyez RESIGNATION. Dans la chancellerie romaine il y a un officier appelé dataire ou reviseur per obitum. Voyez DATAIRE. (A)




Affichages : 843