Droit maritime

S. m. (Droit maritime) terme ancien et hors d'usage ; il designait le droit que plusieurs nations s'arrogeaient autrefois sur les hommes, les vaisseaux et les marchandises qui avaient fait naufrage, et dont la mer jetait les personnes ou les débris sur la côte.

S'il en faut croire quelques historiens, les peuples habitants du comté de Ponthieu ne se faisaient point de scrupule, dans le x. et xje. siècle, de déclarer prisonniers tous ceux que le malheur faisait échouer sur leurs côtes, et d'exiger d'eux une grosse rançon. Mais ce droit barbare, qui s'appelait en France le lagan (laga maris), loi de mer, était reçu chez la plupart des peuples européens.