S. m. (Economie rustique) On comprend sous ce terme toutes les bêtes à quatre pieds qui servent à la nourriture de l'homme et à la culture des terres. On les distribue en bêtes à cornes et en bêtes à laine. Les bêtes à cornes sont les bœufs et les vaches ; et les bêtes à laine sont les moutons et les brebis : on peut y ajouter les boucs et les chèvres. Il est inutile de s'étendre sur les secours et sur les revenus qu'on tire des bestiaux. Voyez les articles BOEUF, VACHE, MOUTON, BREBIS, BOUC, CHEVRE, AGNEAU, ce qui concerne ces animaux. Voyez aussi BERGER et BERGERIE.