Imprimer
Catégorie parente: Morale
Catégorie : Coutume
S. m. (Coutume) s'est dit autrefois du repas qu'un vassal était obligé de fournir à son seigneur une ou deux fois l'année. (H)

BANQUET, on appelle ainsi (en Manège et chez les Eperonniers) la petite partie de la branche de la bride qui est au-dessous de l'oeil : qui est arrondie comme une petite verge, assemble les extrémités de l'embouchure avec la branche, et est cachée sous le chaperon ou le fonceau. Voyez CHAPERON, FONCEAU, etc. Ligne du banquet, est une ligne imaginaire que les Eperonniers en forgeant un mors tirent le long du banquet, et qu'ils prolongent de part et d'autre de haut en bas, pour déterminer la force ou la faiblesse qu'ils veulent donner à la branche pour la rendre hardie ou flasque. La branche sera hardie, si le trou du touret est au-delà de la ligne du banquet, à l'égard de l'encolure ; et elle sera flasque ou faible, si le trou du touret est au-deçà de cette ligne à l'égard de l'encolure. Voyez B. fig. 22. Pl. de l'Eperonnier. Voyez BRANCHE, TOURET, etc. (V)



Affichages : 845