Imprimer
Catégorie parente: Morale
Catégorie : Commerce
v. act. terme de Commerce et de teneurs de livres. Les marchands et négociants, ou leurs commis et premiers garçons qui tiennent leurs livres, ont coutume de mettre ce mot avoir en gros caractère au commencement de chaque page, à main droite du grand livre, ou livre d'extrait et de raison, ce qu'ils appellent le côté du crédit, ou des dettes actives, par opposition aux pages à gauche, qui sont le côté du débit ou des dettes passives, qu'on distingue par le mot doit aussi écrit en grosses lettres.

Tous les autres livres des négociants qui se tiennent en débit et crédit, doivent pareillement avoir ces deux titres à chacune des pages opposées. Voyez LIVRE.

AVOIR DU POIDS, ou AVERDUPOIS, (Commerce) terme usité en Angleterre, pour désigner une livre de 16 onces. Voyez POIDS.

La proportion d'une livre averdupais à la livre troy, est celle de 17 à 14. Voyez LIVRE et ONCE.

Toutes les marchandises pesantes se vendent à l'averdupais, comme épiceries, fromage, laine, plomb, houblon, etc. Les boulangers qui ne sont point établis en des villes, sont tenus de vendre leur pain à l'averdupais, et les autres à la livre troy. Les Apothicaires achetent leurs drogues à l'averdupais, mais ils vendent leurs médicaments à la livre troy. (G)




Affichages : 1192