Imprimer
Catégorie parente: Histoire naturelle
Catégorie : Ichtyologie
ou SECHE, (Histoire naturelle, Ichtyologie) sepia, animal de mer qui ressemble beaucoup au calmar et au polype marin. Voyez CALMAR et POLYPE. Il a huit pieds placés autour de la bouche et deux longs bras : les yeux sont gros ; la tête est courte et terminée par une espèce de bec semblable à celui d'un perroquet ; le corps est oblong, large et épais. Il y a sur le dos des taches et des stries blanchâtres distribuées avec une sorte de symétrie ; les deux pieds antérieurs sont beaucoup plus larges et plus épais que les six autres ; ils ont tous un grand nombre de suçoirs, qui sont des espèces de globules aplatis, concaves et portés chacun sur un pédicule ; les bras ont des suçoirs plus gros, ils sont placés entre la première et la seconde paire des pieds ; leur forme est cylindrique, ils ont une couleur blanche et parsemée de quelques points noirs. La seiche se sert de ces suçoirs pour s'attacher aux corps qu'elle rencontre, et pour porter à la bouche ceux qu'elle saisit. Le bec est composé de deux mâchoires mobiles qui s'emboitent l'une dans l'autre par une espèce de charnière ; les yeux sont fort apparents ; le cou est très-court ; il a de même que la tête, une couleur pourprée parsemée de points noirs ; le sommet du dos s'élève au-dessus du cou, de sorte que cet animal peut retirer et cacher sa tête sous ce prolongement. Les chairs du dos recouvrent un os très-considérable, connu sous le nom d'os de seiche ; il est si léger, qu'il surnage même à l'instant où il vient d'être tiré du corps de l'animal.

Lorsqu'on met la seiche hors de l'eau, elle répand une liqueur noire par un petit canal qui aboutit à l'anus ; cette liqueur est renfermée dans un sac dont les parois extérieurs sont blancs ; la plus grande partie de ce sac est placée dans le côté gauche de l'abdomen ; il contient assez de liqueur pour teindre en noir plusieurs seaux d'eau ; cette liqueur colorante est plus abondante dans les seiches que l'on trouve mortes sur les bords de la mer, que dans celles que l'on prend vivantes. Si on reçoit cette liqueur dans un vase au sortir du sac, elle se coagule et se durcit en peu de jours ; ensuite elle se gerse et se divise par morceaux ; qui étant broyés donnent une belle couleur noire : Swammerdam prétend, que les Indiens composent l'encre de la Chine avec la liqueur noire de la seiche. Cet animal se nourrit de squilles et de petits poissons. Collection académique, tom. V. de la partie étrangère.

SEICHE, OS DE, (Matière médicale) substance terreuse, absorbante, d'un tissu assez rare qu'on prépare par la porphyrisation, qui pourrait avoir les mêmes usages intérieurs que les yeux d'écrevisses, le corail, la craie, la mère de perles, etc. Voyez ces articles particuliers et l'article général ABSORBANS, mais qu'on n'emploie presque que pour les dentrifices. Voyez DENTRIFICE et SECHE. (b)



Affichages : 1549