MESANGE-NONETTE, s. f. (Histoire naturelle, Ichtyologie) fringillago, seu parus major, oiseau qui est presque de la grandeur du pinson, à peine pese-t-il une once ; il a six pouces et demi de longueur depuis la pointe du bec jusqu'à l'extrémité de la queue : l'envergeure est de huit pouces trois lignes ; son bec est droit, noir, long d'un demi pouce, et de médiocre épaisseur ; les deux parties du bec sont d'égale longueur ; la langue est large et terminée par quatre filaments : les pattes sont de couleur livide ou bleue ; le doigt extérieur tient par le bas au doigt du milieu ; la tête et le menton sont noirs : il y a de chaque côté au-dessous des yeux une large bande ou une grande tache blanche qui s'étend en arrière et sur les mâchoires ; cette tache blanche est entourée par une bande noire ; il y a sur le derrière de la tête une autre tache blanche qui est au-dessous de la couleur noire de la tête, et au-dessus de la couleur jaune du cou : les épaules, le cou, et le milieu du dos sont verdâtres ou d'un verd jaunâtre ; le croupion est de couleur bleuâtre ; la poitrine et le ventre sont jaunes, et le bas-ventre est blanc. Il y a une bande ou un trait noir qui va depuis la gorge jusqu'à l'anus, en passant sur le milieu de la poitrine et du ventre. Les grandes plumes de l'aile sont brunes, à l'exception des bords qui sont blancs, ou en partie blancs et en partie bleus. Les bords extérieurs des trois plumes les plus prochaînes du corps sont de couleur verdâtre ; le premier rang des petites plumes de l'aile qui recouvrent les grandes et qui sont sur la partie de l'aile qui correspond à notre avant-bras ont leurs extrémités blanches, ce qui forme une ligne transversale blanche sur l'aile, les plumes des autres rangs sont bleuâtres. La queue a environ deux pouces et demi de longueur, elle est composée de douze plumes qui ont toutes, à l'exception des extérieures, les barbes externes de couleur cendrée ou blanc, et les barbes intérieures de couleur noirâtre, la plume extérieure de chaque côté a les barbes externes et la pointe de couleur blanche, la queue ne parait pas fourchue, même quand elle est pliée ; il y a dix-huit grandes plumes dans chaque aile, outre la première qui est fort courte. Willughby, voyez OISEAU.

MESANGE BLEUE, parus caeruleus, oiseau qui a le dessus de la tête de couleur bleue ; ce sommet bleu est entouré d'un petit cercle blanc fait en forme de guirlande ; au-dessous de ce cercle on en voit un autre de différentes couleurs qui entoure la gorge et le derrière de la tête, il est bleu par derrière et noir par devant ; il y a de chaque côté de la tête une large marque blanche traversée par une petite bande noire qui commence à la racine du bec, qui passe sur les yeux, et qui se termine en arrivant au second cercle noir. Ces deux taches blanches se réunissent sur le bec ; elles sont séparées en-dessous à l'endroit du menton qui est noir. Le dos est d'un verd jaunâtre, les côtés, la poitrine, le ventre sont de couleur jaune, à l'exception d'une bande de couleur blanchâtre qui passe sur le milieu de la poitrine, et qui se termine à l'anus. Le mâle a le dessus de la tête d'un bleu plus foncé, cette couleur est plus pâle dans la femelle et dans les jeunes mâles. La pointe des plumes de l'aile qui sont les plus prochaînes du corps, est blanche, et les bords extérieurs des premières sont blancs environ depuis le milieu jusqu'au-dessus. Les petites plumes de l'aile qui recouvrent les grandes sont bleues, et ont la pointe blanche, ce qui forme une ligne transversale sur l'aile. La queue a deux pouces de longueur, elle est de couleur bleue, à l'exception des bords de la plume extérieure de chaque côté qui sont blanchâtres. Le bec est court, fort et pointu : sa couleur est d'un brun noirâtre ; la langue est large et terminée par quatre filaments ; les pieds sont de couleur livide ; le doigt de derrière tient au doigt du milieu à sa naissance.

Cet oiseau pese trois gros. Il a environ quatre pouces deux lignes de longueur depuis la pointe du bec jusqu'à l'extrémité de la queue, et trois pouces huit lignes jusqu'au bout des ongles. L'envergeure est de sept pouces quatre lignes. Il y a dix-huit grandes plumes dans chaque aile, outre l'extérieure qui est très-courte. La queue est composée de douze plumes. Willughby, voyez OISEAU.

MESANGE DES BOIS, parus ater Gesneri, oiseau qui a sur le derrière de la tête une tache blanche, le reste de la tête est noir ; le dos a une couleur cendrée mêlée de verd, et le croupion est verdâtre ; les ailes et la queue sont brunes ; le bec est droit, arrondi et noir ; les pattes, les pieds et les ongles ont une couleur bleuâtre. La mesange des bois est la plus petite de toutes les mesanges, elle ne pese que deux gros ; elle a environ quatre pouces de longueur depuis la pointe du bec jusqu'à l'extrémité de la queue, et six pouces et demi d'envergeure. Il y a dix-huit grandes plumes dans chaque aile, et douze dans la queue, dont la longueur est d'un pouce trois quarts. Willughby, Ornit. Albin a donné à cet oiseau le nom de mesange des bois, parce qu'on le trouve beaucoup plus communément dans les forêts et dans les jeunes taillis que par-tout ailleurs. Voyez OISEAU.

MESANGE HUPPEE, parus cristatus, Ald. oiseau qui a le bec court, un peu gros, et de couleur noirâtre ; la langue est large et divisée en quatre filaments, les pieds sont de couleur livide ; les plumes du dessus de la tête sont noires et ont les bords blancs ; la hupe s'élève presqu'à la hauteur d'un pouce. Une bande noire qui commence derrière la tête entoure le cou comme un collier ; il y a une tache noire qui s'étend depuis la mâchoire inférieure jusqu'au collier, et une bande blanche qui est contiguè au collier et au menton ; on voit aussi au-delà des oreilles une tache ou ligne noire. Le milieu de la poitrine est blanc et les côtés sont un peu roussâtres. Les ailes et la queue ont une couleur brune, à l'exception des bords extérieurs qui sont verdâtres. Le dos est d'un roux mêlé de verd. Cet oiseau ne pese que deux dragmes et demie, il a quatre pouces sept lignes de longueur depuis l'extrémité du bec jusqu'au bout de la queue, et sept pouces huit lignes d'envergeure ; les ailes ont chacune dix-huit grandes plumes ; on en compte douze dans la queue, sa longueur est de deux pouces. Le bec a un demi-pouce depuis la pointe jusqu'aux coins de la bouche. Willughby, voyez OISEAU.

MESANGE DE MARAIS, parus palustris Gesneri. Cet oiseau a la tête noire, les mâchoires blanches, le dos verdâtre et les pieds de couleur livide. Il diffère de la mesange des bois, 1°. parce qu'il est plus gros ; 2°. parce qu'il a la queue plus grande ; 3°. parce qu'il n'a pas de tache blanche derrière la tête ; 4°. parce qu'il est plus blanc par-dessous ; 5°. parce qu'il a moins de noir sous le menton ; et enfin parce qu'il n'a point du tout de blanc à la pointe des petites plumes des ailes qui recouvrent les grandes.

Il pese plus de trois gros ; il a quatre pouces et demi depuis la pointe du bec jusqu'à l'extrémité des ongles. L'envergeure est de huit pouces. Le nombre des grandes plumes des ailes et de la queue est le même que dans tous les petits oiseaux. Sa queue est longue de plus de deux pouces, et elle est composée de douze plumes de même longueur. Il y a dans les ailes dix-huit grandes plumes, sans compter la première à l'extérieur qui est très-petite, selon Gesner. Le dos est roux tirant sur le cendré. Willughby. Voyez OISEAU.

MESANGE A LONGUE QUEUE, parus caudatus Ald. oiseau qui a le dessus de la tête de couleur blanche ; il y a une bande noire qui s'étend depuis le bec jusque derrière la tête, en passant au-dessus des yeux : les mâchoires et la gorge sont blanches, la poitrine est de couleur blanche mêlée de brun, le ventre et les côtés sont couleur de châtaigne pâle, le dos et le croupion ont quelque teinte de cette même couleur, mais elle est mélée de noir.

Les grandes plumes des ailes sont d'un brun obscur ; les bords externes des plumes intérieures sont blancs. La structure singulière de la queue de ce petit oiseau, le distingue de tous les autres, de quelque genre qu'ils soient. Les plumes extérieures sont les plus courtes, les autres qui suivent sont de plus en plus longues, jusqu'à celles du milieu qui sont beaucoup plus grandes ; le bout et le milieu de la plume extérieure, de chaque côté, est comme dans la pie à longue queue, de couleur blanche seulement du côté extérieur du tuyau ; dans celles qui suivent il y a moins de blanc ; les troisiemes n'ont que la pointe blanche, et les autres sont tout à fait noires.

Le bec est court, fort noir ; la langue est large, fourchue et découpée en filaments ; les yeux sont plus grands que dans les autres petits oiseaux, l'iris est de couleur de naisette, les poils de la paupière sont de couleur jaunâtre ; les narines sont couvertes de petites plumes, les pattes sont noirâtres, et les ongles noirs ; celui du doigt de derrière est plus grand, comme dans presque tous les petits oiseaux.

Cet oiseau reste plus dans les jardins que sur les montagnes ; il fait son nid comme le roitelet, et même avec plus d'art ; il est vouté par le haut ; il n'est ouvert que par un petit trou à l'un des côtés, qui sert de passage à l'oiseau : les œufs et les petits sont garantis par ce moyen de toutes les injures de l'air, du vent, de la pluie et du froid ; et pour qu'ils soient couchés plus mollement, ce nid est garni en-dedans avec des plumes et de la laine ; les dehors sont revêtus de mousse et de laine entrelacées ensemble. La femelle fait 10 ou 12 œufs d'une seule ponte. Willughby. Voyez OISEAU.