S. m. (Histoire naturelle, Ichtyologie) oblado, oculata, melanurus, poisson de mer, qui a comme le sargo et le sparaillon, une tache noire sur la queue ; il ressemble à la daurade, voyez DAURADE, par le nombre et la position des nageoires, et par la figure de la queue. Il a la bouche et les dents petites, les écailles larges et peu adhérentes au corps. Les yeux sont très-grands proportionnellement à la grosseur de ce poisson. Il y a sur les côtés du corps des écailles beaucoup plus larges que les autres, et disposées de façon qu'elles forment une large bande qui s'étend depuis les ouies jusqu'à la queue, et qui peut faire distinguer le nigrait du sargo et du sparaillon. Les écailles ont chacune de petits traits noirs. Le corps a une couleur bleue mêlée de noir, excepté l'extrémité postérieure qui est rougeâtre ; c'est sur cette partie que se trouve la tache noire dont nous avons parlé. Le nigrait mange de l'algue ; il se nourrit aussi de petits poissons ; il a la chair molle, presque aussi brune que celle du sargo, mais moins nourrissante. Rondelet, Histoire des poissons première part. liv. V. chap. vj. Voyez SARGO, SPARAILLON, poisson. (I)