Imprimer
Catégorie parente: Histoire naturelle
Catégorie : Ichtyologie
EMPEREUR, subst. m. (Histoire naturelle, Ichtyologie) xiphias seu gladius ; poisson de mer qui a le bec fort allongé et fait en forme de glaive ou d'épée à deux tranchans, longue de deux coudées et dure comme un os. Voyez la Pl. XIII. fig. 22. On pourrait le distinguer de tout autre poisson par ce seul caractère qui lui est particulier. Il est aussi grand qu'un cétacée ; il pese plus de cent livres, et quelquefois même plus de deux cent, et il a cinq aulnes de longueur. Le corps est allongé et rond, et fort épais près de la tête : c'est la mâchoire du dessus qui se prolonge au point de former l'épée dont vient le nom d'espadon ; on croit qu'il a été appelé empereur, parce qu'on représente les empereurs avec une épée en main. La mâchoire du dessous est pointue par le bout ; il n'a qu'une nageoire sur le dos, mais elle s'étend presque d'un bout à l'autre : la queue est échancrée et a la figure d'un croissant. Ce poisson a une paire de nageoires auprès des ouies, et deux autres nageoires qui sont au-delà de l'anus : sa peau est rude et luisante, de couleur noire sur le dos, et blanche sur le ventre. L'espadon est très-fort ; il enfonce son bec pointu dans les navires, et il perce les plus grands poissons cétacées. Rai, synop. meth. pisc. Rond. hist. des poissons. Voyez POISSON. (I)

ESPADON, (Fourbiss.) grande et large épée qu'on tient à deux mains. Voyez ÉPEE.



Affichages : 1145