Imprimer
Catégorie parente: Histoire naturelle
Catégorie : Ichtyologie
S. f. (Histoire naturelle, Ichtyologie) Rondelet a décrit deux poissons de mer sous ce nom ; il a donné le nom du mustelle vulgaire au premier, et celui de mustelle simplement dit au second.

La mustelle vulgaire ressemble à la lote ; elle a le corps long, brun, et sans écailles, la bouche assez grande, et les dents petites ; les côtés du corps sont marqués d'une ligne droite qui s'étend depuis les ouies jusqu'à la queue. Il y a un petit barbillon ou fil blanc à l'extrémité de la mâchoire inférieure, et deux noirs au bout de la mâchoire supérieure. Ce poisson a deux nageoires près des ouies, et deux petites au-dessous de celles-ci, assez loin de la bouche ; une autre s'étend presque depuis l'anus jusqu'à la queue : la nageoire du dos qui correspond à celle-ci, est encore plus longue. Ce poisson vit de chevrettes et de petits poissons.

La mustelle simplement dite a un barbillon à la mâchoire du dessous, et deux à la mâchoire du dessus, comme la mustelle vulgaire, dont elle diffère principalement, en ce qu'elle est couverte d'écailles : elle a deux nageoires courtes près des ouies, deux autres au-dessous qui ressemblent à des barbillons, deux sur le dos ; la première est petite, l'autre s'étend jusqu'à la queue. Il y a près de l'anus une nageoire qui va aussi jusqu'à la queue. La chair de ce poisson est molle et friable comme celle du merlan. Rondelet, hist. des paiss. prem. part. liv. IX. ch. xjv. et xv. Voyez POISSON.



Affichages : 1726