ibis, s. m. (Ornithologie) oiseau d'Egypte : celui qui a été décrit dans les mémoires pour servir à l'Histoire naturelle dressée par M. Perrault, III. partie, ressemblait beaucoup à la cigogne. Voyez CIGOGNE. Voyez aussi la Pl. X. fig. 3. Histoire naturelle Cependant il était un peu plus petit, et il avait le col et les pieds à proportion encore plus petits ; le plumage était d'un blanc sale et un peu roussâtre, excepté des taches d'un rouge pourpre et d'un rouge de couleur de chair, qui étaient au-dessous de l'aile, et la couleur des grandes plumes du bout de l'aile qui étaient noires. Le bec avait un pouce et demi de largeur à son origine ; le bout n'était pas pointu ; il avait un demi-pouce de largeur ; les deux pièces du bec étaient recourbées en-dessous dans toute leur longueur : elles avaient à la base une couleur jaune claire ; et sur l'extrémité une couleur orangée ; toute leur surface était polie comme de l'ivoire : lorsque le bec était fermé, il paraissait parfaitement conique au-dehors, et il avait au-dedans une cavité de même forme qui communiquait au-dehors par un trou rond placé au bout du bec ; le bas de la jambe et le pied en entier, depuis le talon jusqu'aux doigts, étaient gris ; les côtés des quatre doigts étaient garnis, bordés d'une membrane, excepté le côté interne des deux doigts extérieurs qui n'en avaient point ; les ongles étaient étroits, pointus et noirâtres, de même que l'extrémité des doigts. L'ibis se nourrit de serpens, de lézards, de grenouilles, etc. Voyez OISEAU.