QUINÇON, GRINSON, FRINGILLANNE, s. m. (Histoire naturelle, Ornithologie) fringilla, oiseau qui est un peu plus petit que le moineau, et qui pese presqu'une once. Il a le bec fort et pointu ; l'extrémité et la pièce supérieure sont brunes, la pièce inférieure est blanchâtre. Le mâle a la tête blanchâtre, excepté derrière les narines où les plumes sont noirâtres. Le dos a une couleur rousse mêlée de cendré ou de vert ; la poitrine est rougeâtre, et les plumes du dessous de la queue sont blanchâtres. Les couleurs de la femelle sont plus pâles, elle a cependant le croupion vert, comme le mâle ; mais la couleur du dos est moins rousse ; le bas ventre a une couleur brune mêlée d'une teinte de vert, et la poitrine est d'une couleur sale et obscure.

Il y a dix-huit grandes plumes dans chaque aile ; elles ont toutes, excepté les trois premières, la racine et les barbes intérieures blanches ; les bords extérieurs sont au contraire jaunâtres, ou plutôt verdâtres. On distingue aisément le mâle de la femelle, par les plumes de la base de l'aile qui sont bleuâtres, et par une tache blanche qui se trouve sur la partie supérieure de l'aile ; au-dessous de cette tache il y a un espace noir, et plus bas, une longue bande blanche qui s'étend sur la pointe des petites plumes de l'aile, depuis la quatrième jusqu'à la dixième. La partie de la bande qui passe sur la pointe, est d'un blanc jaunâtre ; la queue a un peu plus de deux pouces de longueur, elle est composée de douze plumes : l'extérieur de chaque côté a la racine et la pointe noires, seulement du côté extérieur du tuyau. L'espace intermédiaire est blanc : les plumes qui suivent n'ont de blanc qu'à la pointe, et du côté extérieur du tuyau ; les trois suivantes de chaque côté sont noires en entier ; enfin les deux du milieu ont une couleur cendrée, à l'exception des bords qui sont verdâtres. Les pinçons aiment le froid ; cependant quand il est grand, ils en sont incommodés. Willughbi, Ornithol. Voyez OISEAU.

PINÇON DES ARDENNES. Voyez PINÇON MONTAIN.

PINÇON DE MER. Voyez PETREL.

PINÇON MONTAIN, PINÇON DES ARDENNES, PINÇON DE MONTAGNE, fringilla montana, seu monti-fringilla, oiseau qui est à-peu-près de la grosseur du moineau : il a le bec grand, droit, fort, et de figure conique. Le mâle a les plumes de la tête et du cou jusqu'au milieu du dos, d'un beau noir luisant, comme celles de l'étourneau : le bord des barbes de chaque plume est d'un cendré roussâtre. La partie inférieure du dos et de la poitrine sont blancs ; la gorge a une couleur jaune roussâtre, et celle des plumes du derrière de l'anus est rousse : les plumes supérieures du pli de l'aile ont une belle couleur orangée ; celle de dessous sont d'un beau jaune.

La femelle au contraire a la tête de couleur rousse ou brune mêlée de cendré : le cou est cendré sans mélange d'autre couleur ; les plumes du dos ont le milieu noir et les bords de couleur cendrée roussâtre : la gorge est moins rousse que celle du mâle, et les plumes du pli de l'aile n'ont point d'orangé ; en général toutes les couleurs de la femelle sont plus pâles que celles du mâle. Les grandes plumes extérieures de l'aile sont rousses, et les intérieures noires, à l'exception des bords qui sont roux. La quatrième plume et les sept ou huit qui suivent, ont une tache blanche sur le côté extérieur du tuyau, à l'endroit où touchent les pointes des plumes du second rang. La queue est noire ; la plume extérieure de chaque côté a toujours le bord extérieur des barbes blanc, et quelquefois aussi celui des barbes intérieures : les couleurs de cet oiseau varient. Willughbi, Ornit. Voyez OISEAU.

PINÇON ROYAL. Voyez GROS BEC.