Imprimer
Catégorie parente: Histoire naturelle
Catégorie : Ornithologie
S. f. (Histoire naturelle, Ornithologie) cul rouge, picus varius major, oiseau de la grosseur du merle, ou un peu plus gros. La femelle pesait trois onces ; elle avait neuf pouces de longueur depuis la pointe du bec jusqu'à l'extrémité de la queue, et seulement huit jusqu'au bout des ongles : l'envergure était d'un pied. Le bec a un pouce et plus de longueur ; il est droit, de couleur noire, épais à sa racine, et pointu à l'extrémité. Les ouvertures des narines sont recouvertes par des poils noirâtres ; l'iris des yeux est rouge ; sa langue ressemble à celle du pic-verd. Le mâle a au-dessous du sommet de la tête une belle bande rouge et transversale. La gorge et la poitrine de la femelle sont d'un blanc-sale ou jaunâtre ; les plumes du bas-ventre, qui se trouvent sous la queue, sont d'une belle couleur rouge, ce qui fait donner à cet oiseau le nom de cul-rouge. Les plumes qui entourent la base de la pièce supérieure du bec, les yeux et les oreilles, sont blanches : la couleur de la tête et du dos est noire. Il y a sur les épaules une grande tache blanche, et on voit une large bande noire qui s'étend depuis les coins de la bouche jusqu'au dos, et qui est coupée au-dessous de la tête par une autre ligne transversale. Chaque aîle a vingt grandes plumes ; la première est très-courte : elles sont toutes de couleur noire, et elles ont des taches figurées en demi-cercle. Les plumes intérieures des ailes forment une partie de la tache blanche des épaules, dont il vient d'être fait mention. Les plumes qui recouvrent les ailes à l'extérieur, ont une ou deux taches en demi-cercle : la base de l'aîle est blanche : la queue a trois pouces et demi de longueur : elle est composée de douze plumes ; les deux du milieu sont fort roides, pointues, recourbées, et plus longues que les autres. Toutes les plumes paraissent fourchues à l'extrémité, parce que le tuyau ne s'étend pas jusqu'au bout : la plume extérieure de chaque côté est noire, à l'exception d'une tache blanche qui se trouve sur les bords extérieurs : les deux suivantes sont noires par le bas, et le reste est blanc, avec deux taches noires ; celle du dessus coupe transversalement toute la plume, et l'autre ne s'étend que sur les barbes intérieures : la couleur noire monte plus haut dans la quatrième plume que dans la troisième ; et la partie supérieure, qui est blanche, n'a qu'une tache noire : la cinquième est noire presqu'en entier ; elle n'a qu'une tache blanche faite en demi-cercle vers la pointe, qui est d'un blanc roussâtre : les deux plumes du milieu sont entièrement noires. Mais ces couleurs varient souvent. Les doigts sont de couleur plombée ; il y en a deux en-arrière, comme dans les autres pics : ceux de devant sont joints ensemble jusqu'à la première articulation. Ces oiseaux vivent d'insectes. Willugh. Ornith. Voyez OISEAU. (I)
Affichages : 1111