Imprimer
Catégorie parente: Histoire naturelle
Catégorie : Ornithologie
VAUTOUR CENDRE, GRAND VAUTOUR, s. m. (Histoire naturelle, Ornithologie) vultur cinereus, Wil. oiseau de proie plus gros que l'aigle ; il a trois pieds six pouces de longueur, depuis la pointe du bec jusqu'à l'extrémité de la queue, et trois pieds deux pouces et demi jusqu'au bout des ongles ; la longueur du bec est de quatre pouces trois lignes, depuis sa pointe jusqu'aux coins de la bouche ; et la queue a un peu plus d'un pied ; l'envergure est de sept pieds neuf pouces ; les ailes étant pliées s'étendent jusqu'aux trois quarts de la longueur de la queue ; la tête, la gorge, et le haut du cou, sont couverts d'un duvet brun ; il y a de plus sur la gorge plusieurs longues plumes minces qui ressemblent à des poils ; le bas du cou, le dos, le croupion, les grandes plumes des épaules, les petites plumes de la face inférieure et de la face supérieure des ailes, les plumes du dessus et du dessous de la queue, celles de la poitrine, du ventre, des jambes et des côtés du corps, sont d'un brun noirâtre ; les grandes plumes des ailes et celles de la queue ont la même couleur mêlée de cendré ; les pieds sont couverts de plumes brunes jusqu'à l'origine des doigts dont la couleur est jaune : les ongles sont noirs : on trouve cet oiseau en Europe ; il reste sur les hautes montagnes, et il se nourrit par préférence de corps morts. Ornit. de M. Brisson, tom. I. Voyez OISEAU.

VAUTOUR DES ALPES, vultur alpinus, oiseau de proie de la grandeur de l'aigle ; il a la tête et le cou dégarnis de plumes et couverts d'un duvet blanc ; la peau qui est de chaque côté de la tête, entre l'oeil et le bec, n'a point de duvet, elle est d'un cendré bleuâtre ; il y a au-dessous du cou de longues plumes blanches qui forment une espèce de collier ; les plumes du dos, des épaules, du croupion, du dessus de la queue, de la face supérieure des ailes, ont une couleur de rouille claire ; celles de la poitrine, du ventre, des jambes, et du dessous de la queue, sont d'un gris sale, et ont quelques taches de couleur de rouille ; la face intérieure des jambes est blanche ; les grandes plumes des ailes et celles de la queue sont noires ; l'iris des yeux a une couleur de naisette qui tire sur le rouge ; la peau qui couvre la base du bec est noire ; le bec a la même couleur noire, à l'exception de la pointe qui est blanchâtre ; les pieds sont de couleur livide ou plombée, et les ongles noirs : on trouve cet oiseau sur les Alpes, et sur les autres montagnes élevées. Ornit. de M. Brisson, tome I. Voyez OISEAU.

VAUTOUR A TETE BLANCHE, vultur albus, Wil. oiseau de proie de la grosseur d'un coq ; il a deux pieds trois pouces de longueur depuis la pointe du bec jusqu'à l'extrémité de la queue ; la longueur du bec est de deux pouces depuis sa pointe jusqu'aux coins de la bouche, et l'envergure a cinq pieds neuf pouces ; la tête et le cou sont d'un très-beau blanc et ont des taches ou de petites lignes longitudinales brunes ; les plumes du dos, du croupion, du dessus de la queue et de la face supérieure des ailes, sont d'un noir couleur de suie, et ont des taches de couleur de marron, surtout celles du dessus des ailes ; il y a sur la poitrine une très-grande tache en forme de bouclier, de couleur de marron rougeâtre, qui s'étend jusqu'aux ailes ; les plumes du ventre, des côtés du corps et du dessous de la queue, sont d'un blanc mêlé d'une teinte de rouge obscur, et elles ont quelques taches de couleur de marron ; les jambes et les pieds sont couverts jusqu'à l'origine des doigts de duvet et de très-petites plumes d'un jaune obscur, avec des taches longitudinales ; les plumes de la face inférieure des ailes, ont une très-belle couleur blanche ; les grandes plumes des ailes sont blanches depuis leur origine jusque vers la moitié de leur longueur, le resté est noirâtre ; les plumes de la queue sont blanches à leur origine, ensuite brunes, et elles ont l'extrémité blanche ; la peau qui couvre la base du bec est d'un jaune couleur de safran ; le bec a une couleur bleuâtre, à l'exception de la pointe qui est noirâtre : on trouve cet oiseau en Europe sur les montagnes ; il se nourrit de petits oiseaux et de rats. Ornit. de M. Brisson, tome I. Voyez OISEAU.

VAUTOUR DU BRESIL, vultur brasiliensis, oiseau de proie, à-peu-près de la grosseur du milan royal ; son bec a deux pouces et demi de longueur, depuis sa pointe jusqu'aux coins de la bouche, et les ailes étant pliées, s'étendent un peu au-delà du bout de la queue. La tête et le cou sont couverts d'une peau, dont la surface est inégale, et qui a plusieurs couleurs mêlées ensemble, du bleu, du jaune couleur de safran, du blanchâtre et du brun roussâtre : cette peau est nue, il y a seulement quelques poils noirs. Les plumes des ailes, de la queue et de toutes les autres parties du corps sont d'un beau noir, qui change à certains aspects, qui parait d'une belle couleur pourprée ou d'un beau verd. L'iris des yeux est rougeâtre, et les paupières sont d'un jaune de safran ; la peau nue qui couvre la base du bec, a une couleur jaune mêlée d'une teinte de bleu, et le bec est blanc ; les pieds sont de couleur de chair et les ongles noirs. Cet oiseau se nourrit de corps morts ; il mange aussi des serpens ; il passe la nuit sur des arbres ou sur des rochers. On le trouve à la Jamaïque, au Mexique, à S. Domingue, au Bresil, dans toute la Guiane et au Pérou. Ornit. de M. Brisson, tome I. Voyez OISEAU.

VAUTOUR BRUN, vultur fuscus, oiseau de proie, qui tient le milieu entre le faisan et le paon pour la grosseur ; il a un peu plus de deux pieds de longueur, depuis la pointe du bec jusqu'à l'extrémité de la queue, et un pied dix pouces jusqu'au bout des ongles. La longueur du bec est de deux pouces et demi, depuis sa pointe jusqu'aux coins de la bouche ; les ailes étant pliées s'étendent jusqu'aux trois quarts de la longueur de la queue. Le dessus de la tête est couvert d'un duvet brun, et le cou a des plumes étroites d'un brun foncé ou noirâtre. Les plumes du dos, du croupion, de la poitrine, du ventre, des côtés du corps, des jambes, et celles du dessus et du dessous de la queue sont brunes ; les petites plumes des ailes ont une couleur brune plus foncée, avec quelques taches blanches ; les grandes plumes des ailes sont d'un brun noirâtre, à l'exception de l'extrémité des deux ou trois premières qui est blanche et qui a quelques taches brunes : les plumes de la queue ont une couleur grise-brune. Le bec est noir ; les pieds sont jaunâtres, et les ongles noirâtres. On trouve cet oiseau à Malthe. Ornit. de M. Brisson, t. I. Voyez OISEAU.

VAUTOUR DORE, vultur boeticus, Wil. oiseau de proie, plus grand et plus gros que l'aigle ; il a environ quatre pieds huit pouces de longueur, depuis la pointe du bec jusqu'à l'extrémité de la queue, et seulement trois pieds sept pouces jusqu'au bout des ongles ; la longueur du bec est à-peu-près de sept pouces, depuis sa pointe jusqu'aux coins de la bouche : les plus longues plumes des ailes ont près de trois pieds de longueur. La tête, la gorge, et le haut du cou sont couverts de duvet d'un blanc roussâtre ; le bas de la face supérieure du cou et la partie antérieure du dos ont des plumes entièrement noires, à l'exception du tuyau qui est blanc ; les plumes de la partie postérieure du dos, celles du croupion et du dessus de la queue sont noirâtres. Les plumes du bas de la face inférieure du cou, de la poitrine, du ventre, des côtés du corps, des jambes, du dessous de la queue et celles de la face inférieure des ailes sont d'un doux plus foncé vers la tête, et plus clair vers la queue ; les petites et les moyennes plumes des ailes ont une couleur noire, et il y a quelques taches sur l'extrémité des plumes moyennes, et des taches blanchâtres sur les petites ; la couleur des grandes plumes des ailes et de celles de la queue est brune. Les pieds sont couverts jusqu'à l'origine des doigts de plumes d'un roux clair, et les ongles ont une couleur brune. On trouve cet oiseau sur les Alpes. Ornit. de M. Brisson, tome I. Voyez OISEAU.

VAUTOUR D'EGYPTE, vultur aegyptius, oiseau de proie, de la grosseur du milan royal, il est en entier d'un roux qui tire sur le cendré, avec des taches brunes. Il y a beaucoup de ces oiseaux en Egypte, et on en trouve aussi en Syrie et en Caramanie. Ornit. de M. Brisson, tome I. Voyez OISEAU.

VAUTOUR FAUVE, vultur fulvus, oiseau de proie, plus grand qu'un aigle ; il a trois pieds huit pouces de longueur, depuis la pointe du bec jusqu'à l'extrémité de la queue, et trois pieds sept pouces et demi jusqu'au bout des ongles ; la longueur du bec est de quatre pouces trois lignes, depuis la pointe jusqu'aux coins de la bouche, et l'envergure est de huit pieds : les ailes étant pliées, s'étendent presque jusqu'au bout de la queue. La tête, la gorge et le cou sont couverts d'un duvet blanc qui est très-court, et rare sur le cou, de sorte que le cou parait être d'un gris-brun et bleuâtre qui est la couleur de la peau. Il y a au bas du cou une espèce de collier composé de plumes longues de trois pouces fort étroites, et d'un très-beau blanc ; les plumes du dos, du croupion, du dessus de la queue, et les petites de la face supérieure et de la face inférieure des ailes sont d'un gris roussâtre : il y a quelques plumes blanches parmi celles des ailes. Les plumes de la poitrine, du ventre, des côtés du corps, et celles du dessous de la queue sont d'un blanc mêlé de gris-roussâtre ; la face extérieure des jambes est de même couleur que le dos ; la face intérieure et la partie supérieure des pieds sont couverts d'un duvet blanc. Les grandes plumes des ailes et celles de la queue ont une couleur noire. Il y a au milieu de la poitrine une cavité assez grande, et garnie de longues plumes épaisses, et couchées sur la peau et dirigées vers le milieu de la cavité ; ces plumes sont un peu plus brunes que celles du dos. Le bec est noir à sa racine et à son extrémité, le milieu a une couleur grise-bleuâtre ; les pieds sont cendrés et les ongles noirs. Ornit. de M. Brisson, tome I. Voyez OISEAU.

VAUTOUR HUPE, vultur leporarius germanis, Wil. il est plus petit que le vautour doré, et il a plus de six pieds d'envergure ; il est d'un roux noirâtre, à l'exception de la poitrine qui n'a presque pas de noirâtre. Ce vautour a une hupe qui ressemble assez bien à des cornes lorsqu'il la dresse ; elle n'est pas apparente quand il vole ; il a le bec et les ongles noirs, et les pieds jaunes. Il marche très-vite, chacun de ses pas a deux palmes de longueur ; il attaque et mange toutes sortes d'oiseaux, et même des lièvres, des lapins, des renards et des faons ; il se nourrit aussi de poisson et de cadavres. Il poursuit sa proie non-seulement au vol, mais aussi à la course. Il fait son nid sur les arbres les plus élevés des forêts. Ornit. de M. Brisson, tome I. Voyez OISEAU.

VAUTOUR DES INDES, voyez ROI DES VAUTOURS.

VAUTOUR NOIR, vultur niger, Wil. oiseau de proie, plus grand et plus gros que le vautour doré ; il est entièrement noir, à l'exception des plumes des ailes et de la queue qui sont brunes ; les pieds ont des plumes jusqu'à l'origine des doigts. On trouve cet oiseau en Egypte. Ornit. de M. Brisson, tome I. Voyez OISEAU.

VAUTOUR, (Matière médicale) beaucoup de matières retirées de cet oiseau ont été mises au rang des remèdes comme bien d'autres, et principalement sa fiente. Mais nous ne rappelons tant de fois ce vain fatras des anciens pharmacologistes, que pour donner une étendue convenable au tableau des fausses richesses, que les modernes ont sagement abandonnées. (b)




Affichages : 1237