S. f. (Conchyliologie) genre de coquillage dont voici le caractère générique. Les nérites, autrement dites limaçons à bouche demi-ronde ou ceintrée, sont des coquilles univalves, dont le corps est ramassé, la bouche plate, garnie de dents, quelquefois sans dents du côté du fut. Il y en a dont le sommet est élevé, et d'autres dont le sommet est très-aplati.

La famille de ce genre de coquillage a plusieurs caractères spécifiques, qui forment sous chaque genre des espèces considérables, qu'on distingue généralement en nérites et en limaçons.

Les nérites, outre le caractère générique d'avoir la bouche demi-ronde, ont les unes des gencives, et les autres sont ombiliquées.

Les limaçons à bouche demi-ronde ou ceintrée, différent des nérites, en ce qu'ils n'ont jamais ni dents ni gencives, ni palais. Bonanni dérive nérite des néréides ; pour justifier son étymologie, il nomme cette coquille, la fleur, la reine de la mer, et en conséquence il l'a confondue avec les trompes et les porcelaines. Ce qu'il y a de sur, c'est que les nérites naissent dans les cavernes et sur les rochers auxquels elles sont adhérentes. On n'en trouve point de terrestres vivantes.

Le caractère générique de la famille des limaçons, est d'avoir la bouche demi-ronde, peu de contours, et l'extrémité de la volute très-peu saillante.

Les espèces de nérites sont les suivantes, rangées sous les deux divisions générales de nérites garnies de dents, et de limaçons ombiliqués.

1°. La nérite garnie de dents ; 2°. la nérite appelée la quenotte, ou à dent sanguine ; 3°. la nérite nommée le palais de bœuf ; 4°. la nérite striée et pointillée ; cette espèce, quand elle est dépouillée de sa coque externe, et qu'elle est bien polie, présente une coquille très-belle, et recherchée par les curieux : 5°. la nérite cannelée ; 6°. la nérite rayée de sillons marbrés ; 7°. la nérite appelée la grive, à cause de sa robe cannelée, semée de taches blanches et noires ; 8°. la nérite qu'on nomme la perdrix.

Parmi les nérites qui n'ont point de dents, on connait les espèces suivantes : 1°. la nérite jaspée avec un bec ; 2°. la nérite jaspée avec un couvercle ; 3°. la nérite nommée le pois de mer, citronnée ; 4°. le pois de mer jaune ; 5°. la nérite piquante ; 6°. la nérite à reseau ; 7°. la nérite à taches noires ; 8°. la nérite à bandes rouges et jaunes ; 9°. la nérite à stries légères et verdâtres ; 10°. à ondes en zig-zag.

Entre les limaçons ou nérites ombiliquées, on distingue les espèces suivantes : 1°. le limaçon à long ombilic ; 2°. le limaçon à sommet élevé ; 3°. le limaçon à sommet aplati ; 4°. le limaçon testiculé ; 5°. le limaçon dit bernard l'hermite ; 6°. le limaçon mamelu ; 7°. le limaçon à petit mamelon ; 8°. le limaçon dit l'écorce d'orange. Il y a d'autres limaçons ou nérites en grand nombre, qu'il serait inutile de détailler, parce qu'ils ne différent que par la couleur du fond, les bandelettes, les zônes ou le pointillage. Histoire natur. éclaircie. Voyez cette coquille, Pl. XXI. fig. 21. (D.J.)