Imprimer
Catégorie parente: Histoire naturelle
Catégorie : Botanique exotique
(Botanique exotique) arbre qui croit au Malaque : il est grand et touffu ; ses branches sont cendrées, noueuses, et jettent une liqueur gluante et acre comme celle du titimale, quand on y fait une incision. Le fruit nait du tronc et des grosses branches ; il sort d'un bouton qui s'ouvre en plusieurs feuilles entre lesquelles le fruit nait : il prend jusqu'à quatorze pouces de long, sur autant de circonférence : il a la figure de nos melons ; son écorce est verte ; elle est divisée en petits pentagones au centre desquels il y a un point noir : le pédicule en est gros et ligneux ; il pénètre dans la substance du fruit, et s'y disperse en plusieurs gros filaments qui vont se réunir à la pointe, mais desquels il part comme des châtaignes qu'une pulpe blanchâtre enveloppe : si l'on ouvre l'écorce et qu'on écarte la pulpe spongieuse, les châtaignes se dégagent de leurs compartiments, et demeurent attachées à la queue comme les grains du raisin à la grappe. Cette pulpe est sucrée ; on la suce ; le goût en est assez bon ; mais l'odeur en est forte. Les habitants du pays aiment ce fruit parce qu'il échauffe et entête. On en fait cuire les châtaignes dans de l'eau ; mais elles ne valent pas les nôtres. Voyez mém. de l'Acad. page 331. tome IX.
Affichages : 840