S. m. (Histoire naturelle, Botanique) De ce genre de plante, dans lequel Tournefort compte huit espèces, nous décrirons celle des boutiques, sium aromaticum quod sison officinarum, I. R. H. 308. Cette plante a d'ordinaire la racine simple, blanche, ligneuse, faiblement enfoncée en terre, et d'un goût de panais, un peu aromatique. Elle pousse une ou plusieurs tiges hautes d'environ deux pieds, rondes, moèlleuses, lisses, glabres, noueuses et rameuses. Ses feuilles sont ailées comme celles du panais, rangées alternativement le long de la tige, du reste semblables à celles du chervi, tendres, oblongues, crénelées sur leurs bords, quelquefois découpées. Ses fleurs naissent sur des ombelles, aux sommets de la tige et des rameaux ; petites, composées chacune de cinq pétales, blanches, taillées en cœur, et disposées en rose ; il leur succede des semences jointes deux à deux, menues, arrondies, cannelées sur le dos, aplaties de l'autre côté, brunes, d'un goût un peu âcre et aromatique. Cette plante vient aux lieux humides, le long des haies et des fossés. Elle fleurit en été, et ses graines mûrissent au commencement d'Aout ; mais on ne fait cas que de celles du Levant, parce qu'elles ont l'odeur du véritable amomum, et qu'elles abondent dans ce pays-là en une huile essentielle aromatique, qu'on en peut tirer par la distillation. (D.J.)