S. f. (Histoire naturelle, Botanique) nom donné par Dillenius à un genre de plante, dont voici les caractères selon Linnaeus. Le calice est une double enveloppe ; l'extérieure est formée d'une seule feuille, légérement découpée en cinq larges segments ; l'intérieure est composée de cinq feuilles étroites et angulaires. La fleur est à cinq pétales oblongs qui naissent ensemble, s'élargissent vers le sommet, et finissent en une pointe obtuse ; les étamines sont des filets nombreux, qui vers leur base croissent en cylindre, mais qui se dégagent à leur sommité. Le germe du pistil est arrondi ; le style est simple, de la longueur des étamines, et est couronné de dix stygma, chevelus et recourbés. Le fruit est une capsule arrondie, formant cinq angles, et contenant cinq loges. Les graines sont uniques, rondelettes, mais en quelque manière aplaties à leur pointe. Linnaei, gen. plant. page 329. Dillen. hort. eltham. page 319.