S. f. (Histoire naturelle, Botanique) genre de plante ainsi nommée en l'honneur du célèbre Tournefort. Le calice est divisé en cinq segments qui finissent en pointe ; il subsiste toujours ; la fleur est d'un seul pétale qui forme un tuyau ovale plus long que le calice, légérement découpé en cinq segments un peu ouverts et pointus ; les étamines sont cinq filets de la longueur du tuyau de la fleur, et qui se terminent en pointe ; les bossettes sont simples et placées au centre de la fleur ; le germe du pistil est globulaire et posé sous le calice ; le style est simple, et a la longueur des étamines ; le stigma est pareillement simple ; le fruit est une baie sphérique contenant deux loges ; les graines sont au nombre de deux, ovales et séparées par la pulpe. Linnaei gen. plant. p. 62. (D.J.)