Imprimer
Catégorie parente: Histoire naturelle
Catégorie : Botanique
S. arbre de la hauteur du tilleul, dont l'écorce est raboteuse, et la couleur cendrée comme celle du sureau ; les feuilles sont douces au toucher, opposées les unes aux autres, longues de quatre travers de doigt, larges d'un et demi ou deux, de grandeurs inégales, brillantes, et traversées dans leur longueur d'une grosse côte. Il porte des fleurs jaunâtres, auxquelles succedent des prunes semblables aux nôtres, tant par la figure que par la grosseur, jaunes, acides, à noyau ligneux, facîle à casser, et contenant une amande d'un blanc jaunâtre. Son bois est rouge et léger comme le liège.

Sa feuille est astringente ; on arrose le rôti avec leur suc. On emploie ses prunes, qu'on appelle prunes de monbain, contre la fièvre et la dyssenterie, et on en exprime du vin. On confit ses boutons. Voyez dans le Dict. de Médecine le reste des propriétés admirables de l'Acaja, rapportées sur la bonne foi de Ray.



Affichages : 1325