Imprimer
Catégorie parente: Histoire naturelle
Catégorie : Botanique
S. f. (Histoire naturelle, Botanique) viburnum ; genre de plante à fleur monopétale en rosette, profondément découpée. L'extrémité supérieure du calice perce le milieu de cette fleur, et devient dans la suite un fruit mou, ou une baie pleine de suc, qui renferme une semence osseuse, aplatie et striée. Tournefort, inst. rei herb. Voyez PLANTE.

La viorne est un arbrisseau d'un bois fongueux et moèlleux. Il pousse des verges ou branches couvertes d'une écorce blanchâtre, longue d'environ trois pieds, grosses comme le doigt, très-pliantes, et propres à lier des fagots et des paquets d'herbes. Ses feuilles sont presque semblables à celles de l'orme, mais velues, opposées, larges, épaisses, crénelées en leurs bords, blanchâtres quand elles sont en vigueur, et rougeâtres quand elles sont prêtes à tomber.

Ses fleurs naissent au bout des branches en ombelles, blanches, et odorantes, d'une odeur approchante de celle des fleurs de sureau ; chacune d'elles est un bassin coupé en cinq crénelures, avec cinq étamines blanchâtres à sommets arrondis qui en occupent le milieu.

Quand ces fleurs sont tombées, il leur succede des baies molles, presque ovales, assez grosses, vertes au commencement, puis rouges, et enfin noires dans leur entière maturité, d'un goût douçâtre et visqueux, peu agréable ; elles contiennent chacune une seule semence de même figure, mais fort aplatie, large, cannelée, presque osseuse. La racine s'étend de côté et d'autre.

Cet arbrisseau croit fréquemment dans les haies, dans les buissons, dans les bois taillis, aux lieux incultes, pierreux, montagneux ; il fleurit en été, et son fruit meurit en automne. (D.J.)

VIORNE, (Matière médicale) les feuilles et les baies de cet arbrisseau sont comptées parmi les remèdes rafraichissants et astringens. Leur décoction est recommandée sous forme de gargarisme dans les inflammations de la gorge, et pour raffermir les gencives. Cette même décoction est encore conseillée contre le cours de ventre et le flux immodéré des hémorrhoïdes. Ces remèdes sont fort peu d'usage.



Affichages : 752