Imprimer
Catégorie parente: Histoire naturelle
Catégorie : Botanique
(Botanique) sont les filets simples qui sortent du cœur fleuri d'une fleur, et autour du pistil. Ces étamines ont leurs sommets ou leurs extrémités un peu plus grosses que le reste, renfermant une poussière qui s'épanouit, tombe et féconde les embryons des graines contenues dans le pistil. (K)

ETAMINE, (Chimie) instrument de Pharmacie, espèce de filtre. Voyez FILTRE. (b)

ETAMINE, (Marine) il se dit de l'étoffe dont on fait les pavillons. (Z)

* ETAMINE ou ETOFFE DE DEUX ETAIMS, (Draperie) si vous fabriquez une étoffe dont la trame ne soit point velue, ainsi qu'il y en a beaucoup, mais où cette trame soit de fil d'étaim ou de laine peignée comme la chaîne, vous aurez une étoffe lisse, qui eu égard à l'égalité ou presqu'égalité de ses deux fils, se nommera étamine ou étoffe à deux étaims.

Une étoffe fine d'étaim sur étaim à deux marches et serrée au métier, sera l'étamine du Mans.

* ETAMINE, s. f. (Manufacture en soie) La soyerie a ses étamines, ainsi que la draperie. On en distingue de simples et de jaspées. L'étamine simple est une étoffe dont la chaîne n'est point mêlangée, et qui est tramée de galette, laine, etc. La jaspée a la chaîne montée avec un organsin retors, teint avec deux fils de deux couleurs différentes, et elle est tramée de galette, laine, etc.

ETAMINE, en termes de Confiseur, est une pièce de cuivre ou de fer-blanc un peu creuse, et percée de plusieurs trous en forme de passoire. On s'en sert pour égoutter les fruits, soit après les avoir blanchi à l'eau, soit même en les tirant du sucre. Voyez la planche du Confiseur. Au-dessous de l'étamine est une terrine ou vase, qui reçoit ce qui tombe des choses qu'on met égoutter.



Affichages : 1272