Botanique

S. f. maregravia, (Botanique) genre de plante à fleur monopétale en forme de cloche, placée sur un pistil entouré d'étamines qui font tomber la fleur. Ce pistil devient dans la suite un fruit presque sphérique, mol, charnu, qui renferme plusieurs petites semences. Plumier, nova plant. Amer. gen. Voyez PLANTE.
leucanthemum (Botanique) genre de plante qui ne diffère du chrysanthemum que par la couleur des demi fleurons qui sont entièrement blancs. Tournefort. Inst. rei herb. Voyez PLANTE.

On connait en français deux plantes de différent genre sous le même nom de marguerite, savoir, la grande et la petite marguerite. Il est bon de faire cette observation avant que de les décrire.

La grande marguerite se nomme encore autrement : la grande paquette, ou l'oeil de bœuf. C'est un genre de plante que les Botanistes désignent par le nom de leucanthemum vulgare, ou de bellis major ; en anglais the common ox-eye daizy. Ses caractères sont les mêmes que ceux du chrysanthemum, excepté dans la couleur de ses demi fleurons, qui sont constamment blancs. On compte six espèces de ce genre de plante.

sub. f. marjolina (Botanique) genre de plante qui ne diffère de l'origan qu'en ce que ses têtes sont plus rondes, plus courtes, et composées de quatre rangs de feuilles posées comme des écailles. Tournefort, Inst. rei herb. Voyez PLANTE.

La marjolaine vulgaire, en anglais, the common sweet majoram, majorana vulgaris, de C. B. P. 224. de Tournefort J. R. H. 199. et de Ray Histoire 538. est la principale espèce de ce genre de plante, rempli de parties subtiles, actives, salines, aromatiques et huileuses.

(Botanique) fruit du marronnier, voyez l'article MARRONNIER.

MARRON, (Diète et Matière médicale) Voyez CHATAIGNE. (Diète et Matière médicale)

MARRON, mines en (Histoire naturelle, Minéralogie) les Naturalistes nomment mines en marrons ou mines en roignons, celles qui se trouvent par masses détachées, répandues çà et là dans une roche, au lieu de former des filons suivis et continus. On les nomme aussi mines égarées ou mines en nids, minerae nidulantes ; cette manière de trouver les mines n'est point la plus avantageuse pour l'exploitation, mais elle annonce le voisinage des filons, ou que l'endroit où l'on trouve ces marrons est propre à la formation des métaux. Il ne faut point confondre ces mines en marrons avec les mines par fragments, qui ont été arrachées des filons par la violence des eaux et qui ont été arrondies par le roulement : les premières se trouvent dans la roche même où elles ont été formées, au lieu que les dernières ont été transportées quelquefois fort loin de l'endroit où elles ont été produites. Voyez MINES (-)

S. m. (Botanique) grand arbre du même genre que le châtaignier, dont il ne diffère que par son fruit que l'on nomme marron, qui est plus gros et de meilleur goût que la châtaigne. On multiplie le marronnier par la greffe sur le châtaignier, et il se cultive de même. Voyez CHATAIGNIER.

MARRONNIER D'INDE, hippocastanum, (Botanique) genre de plante à fleur en rose composée de plusieurs pétales disposés en rond ; le pistil s'élève hors du calice, et devient dans la suite un fruit qui s'ouvre en plusieurs parties ; ce fruit contient des semences semblables à des châtaignes. Tournefort, inst. rei. herb. Voyez PLANTE.