pieux, utile, qui a écrit des choses saintes, et qu'on peut lire avec édification. Ce mot vient de , saint, sacré, et de , j'écris. C'est le nom que l'on donne communément aux livres qui ne sont pas compris au nombre des livres sacrés, qu'on nomme apocryphes ; mais dont l'Eglise a cependant jugé la lecture utile aux fidèles, et propre à leur édification. Voyez HAGIOGRAPHE.