ou ALERON, s. m. pièce du métier d'étoffe en soie. L'aleiron est un liteau d'environ un pouce de large et un peu plus, sur un demi-pouce d'épaisseur, et deux pieds ou environ de longueur. Il est percé dans le milieu : on enfile des aleirons dans le carete, plus ou moins, selon le genre d'étoffe qu'on a à travailler. Au moyen des cordes ou ficelles qui passent dans chaque trou pratiqué aux deux extrémités de l'aleiron, et dont les unes répondent aux lisses, et les autres aux calquerons, on fait hausser et relever les lisses à discrétion. L'aleiron dans les bons métiers ne doit pas être coché à ses extrémités, mais percé. Si on passait les cordes autour des aleirons, elles pourraient frotter les unes contre les autres, et gêner le renvoi des lisses. Voyez soierie, fig. 2. Pl. VIII. Voyez aussi Pl. I. fig. 1. q. et VELOURS ciselé.