nom d'un oiseau dont il est parlé dans Belloni, Aldrovande, et Jonston. C'est une espèce de hibou dont la grandeur varie ; il est gros tantôt comme un chapon, tantôt comme un pigeon ; son plumage est plombé et marqueté de blanc ; il a la tête grosse, couronnée de plumes, et sans oreilles apparentes ; son bec est blanc ; ses yeux grands, noirs, et couverts de plumes qui les renfoncent ; ses pattes velues et armées de serres longues et crochues. Il habite les ruines, les cavernes, le creux des chênes ; il rode la nuit dans les champs ; il vit de rats et d'oiseaux ; il a le gosier très-large, et son cri est lugubre ; sa chair contient beaucoup de sel volatil et d'huile ; son sang desséché et pulvérisé, est bon dans l'asthme ; sa cervelle fait agglutiner les plaies. La dose de sang pulvérisé est depuis un demi-scrupule jusqu'à deux scrupules.