subst. f. plur. ou AISSIS ou BARDEAUX, subst. m. plur. c'est le nom que les couvreurs donnent à de très-petits ais faits de douves, ou d'autres bouts de planches minces dont on couvre les chaumières à la campagne. Cette couverture est légère. On s'en sert aussi pour les hangards, surtout quand la tuile est rare. Il faut que les aissantes soient sans aubier, sans quoi elles se pourriront. Elles demandent beaucoup de clous. Il ne serait pas mal de les peindre. On regagne toutes ces petites dépenses sur la grosse charpente qui peut être moins forte.