S. m. les confiseurs appellent ainsi le sucre d'orge blanc ou tors. Pour le faire, ils font cuire du sucre ordinaire ; ils l'écument bien : quand il est pur et cuit à se casser, ils le jettent sur un marbre frotté d'un peu d'huile d'amande douce. Ils peuvent le falsifier avec l'amydon, &, selon toute apparence, ils n'y manquent pas. Cependant ils lui donnent le nom d'alphaenix pour le faire valoir. Voyez SUCRE.