adj. (Astrologie) Ce terme, en Astrologie, se dit d'un aspect qui est dans le degré précisément qui forme l'aspect. Un trine partil, se dit de celui de 120 degrés. Le soleil, par exemple, est en trine partil de la lune, lorsqu'il est au douzième degré du Lion, et que la lune est au douzième degré du Sagittaire ou d'Ariès ; parce que dans l'un et dans l'autre cas, ils sont éloignés l'un de l'autre de 120 degrés, qui est justement la tierce partie du zodiaque, ce qui forme par conséquent le trine parfait et partil.

Le quadrat partil se fait lorsque deux astres sont précisément éloignés l'un de l'autre de 90 degrés. Le sextil, lorsqu'ils sont éloignés de 60 degrés.

L'opposition partile se fait lorsqu'ils sont distants de la moitié du cercle, c'est-à-dire, de 180 degrés ; et la conjonction partile, lorsqu'ils sont précisément au même degré du zodiaque. Les astrologues ne laissent pas de nommer tous les aspects partils, lorsqu'ils ne sont éloignés de la précision que de trois ou quatre degrés, principalement lorsque la plus véloce des planètes applique à l'autre. Trévoux (D.J.)