Imprimer
Catégorie parente: Physique particulière
Catégorie : Pathologie
adj. (Pathologie) ce mot est dérivé du grec, formé de , premier, et , maladie, affection ; il signifie dans le sens le plus juste et le plus conforme à son étymologie, une maladie première, qui n'est ni la suite ni l'effet d'aucune autre maladie précédente, et dans cette acception exacte il est opposé à deutéropathique, mot par lequel on désigne une maladie secondaire, qui est précédée et produite par une autre. Un exemple éclaircira ces définitions ; on appellera une apoplexie protopathique, lorsqu'elle surviendra tout-à-coup à un homme jouissant d'une bonne santé, ou même dans le cours d'une maladie, pourvu qu'elle ne puisse point être censée occasionnée par elle ; et si l'apoplexie étant dissipée elle laisse après elle des engourdissements, des paralysies ou autres accidents semblables, toutes ces affections, qui sont manifestement l'effet de l'apoplexie précédente protopathique, seront secondaires ou deutéropathiques ; par où l'on voit que ces termes sont relatifs, et que quand on parle d'une maladie protopathique, ce n'est qu'en la comparant avec la maladie qui lui succede ; il est très-essentiel de bien connaitre et de déterminer au juste la valeur et la signification de tous ces termes qui sont fort usités en Médecine ; c'est la langue de l'art, il faut la fixer invariablement pour pouvoir l'entendre ; c'est un défaut que j'ai remarqué très-souvent dans les ouvrages de médecine, que cette confusion des mots ; la plupart des médecins regardent les mots essentiel, idiopathique, protopathique comme synonymes, et leur opposent indifféremment et sans choix ceux-ci, deutéropathique, symptomatique, sympathique, etc. cependant ils renferment des idées très-différentes ; et de cette inexactitude très-ordinaire nait une grande confusion dans les descriptions et les observations de maladies, confusion au-reste qu'il serait très-facile d'éviter, avec un peu d'attention et d'étude, ou de justesse et de précision dans l'esprit ; la grammaire naturelle que tout le monde a plus ou moins vive et générale, suffit souvent seule pour décider les mots synonymes, ceux qui s'excluent et ceux qui sont opposés. (m)
Affichages : 1375