(Médecine, Pathologie) partie de la Pathologie, qui comme son nom l'indique, est particulièrement employée à disserter sur la maladie en général, abstraction faite des symptômes et des causes. Voyez PATHOLOGIE. Ce mot est formé de deux mots grecs, maladie et discours. On ne peut connaitre et classer les maladies que par les symptômes ; le genre de connaissance qu'on acquiert par les causes, est toujours incertain, parce qu'il est fondé sur les raisonnements qui varient autant qu'il y a d'êtres raisonneurs. Nous croyons donc qu'on doit confondre la nosologie avec la symptomatologie. Voyez ce mot et PATHOLOGIE ; et dans la division des maladies éviter de tirer ses signes caractéristiques de la cause, du siege, de la durée, du nom, des sujets, etc. qui peuvent changer, sans que la maladie cesse d'être la même, pour n'avoir égard qu'au concours, à la multiplicité, à l'ordre et à la marche des symptômes ; semblables au naturaliste qui se tromperait grossièrement, s'il voulait fonder un système et des classes de Botanique sur la texture intime des plantes, qu'on ne découvre qu'à l'aide d'un microscope, et que souvent on imagine, sur le lieu, le pays de leur naissance, sur leur durée plus ou moins longue, etc. Il ne peut proposer une méthode solide et facile à saisir que sur la forme apparente des fruits, des fleurs ou des feuilles ; l'aspect varié et constant des phénomènes ou symptômes frappe seul les yeux du nosologiste, il ne voit que rarement la partie qu'on croit le siege du mal, et les causes éloignées, et jamais la cause prochaîne. C'est en suivant la marche que Newton indique au physicien, en passant de l'analyse à la synthèse, en remontant des effets connus par l'observation aux causes, en pénétrant des choses connues aux inconnues, des faits constatés à ceux qui sont incertains, qu'on vient à bout de former et d'affermir la chaîne des connaissances humaines.

Cette façon de procéder présentée par Félix Plater, recommandée et louée par Sydenham, Nenter et Baglivi, suivie par Morton, Musgrave, a été adoptée nommément par l'illustre auteur de la Pathologie méthodique dans la disposition de ses classes de maladie auxquelles nous renvoyons le lecteur, et à l'article MALADIE de ce Dictionnaire, où l'on a donné un extrait de cet excellent Ouvrage.