Imprimer
Catégorie parente: Physique particulière
Catégorie : Gymnastique
S. f. pl. (Gymnastique médicinale) les haltères chez les Grecs étaient des masses pesantes de pierre, de plomb, ou d'autre métal, dont les anciens se servaient dans leurs exercices.

Il parait qu'il y avait deux sortes d'haltères ; les unes étaient des masses de plomb que les sauteurs prenaient dans leurs mains pour s'assurer le corps et être plus fermes en sautant ; les autres étaient une espèce de palet que l'on s'exerçait à jetter.

Les haltères, selon Galien, se posaient à terre, à environ trois pieds et demi de distance les unes des autres ; la personne qui voulait s'exercer se plaçait entre deux de ces masses, prenait de la main droite celle qui était à sa gauche, et de la gauche celle qui était à sa droite, et les remettait plusieurs fois de suite à leur place, sans bouger les pieds de l'endroit où elle les avait d'abord posés. On employait cet exercice pour la cure de plusieurs maladies. Mercurial en parle dans son Art gymnastique ; j'y renvoye le lecteur. (D.J.)



Affichages : 745