Imprimer
Catégorie parente: Physique particulière
Catégorie : Physiologie
adj. (Physiologie) suc albumineux, dans l'Oeconomie animale, est une espèce d'huîle fort fixe, tenace, glaireuse et peu inflammable, qui forme le sang et les lymphes des animaux. Ses proprietés sont assez semblables à celles du blanc-d'œuf ; c'est ce qui lui a fait donner le nom de suc albumineux. Voyez SUC et HUILE.

L'huîle albumineuse a des propriétés fort singulières, dont il est difficîle de découvrir le principe : elle se durcit au feu, et même dans l'eau chaude ; elle ne se laisse point délayer par les liqueurs vineuses, même par l'esprit-de-vin, ni par l'huîle de terebenthine, et les autres huiles résineuses fluides ; au contraire ces huiles la durcissent. Elle contient assez de sel tartareux pour être fort susceptible de pourriture, surtout lorsqu'elle est exposée à l'action de l'air : mais elle n'est sujette à aucun mouvement de fermentation remarquable, parce que son sel est plus volatilisé et plus tenacement uni à l'huîle que celui des végétaux ; aussi le feu le fait-il facilement dégénérer en sel alkali volatil ; ce qui n'arrive presque pas au sel tartareux des végétaux, surtout lorsqu'il n'est encore uni qu'à une huîle mucilagineuse. L'indissolubilité, le caractère glaireux, et le défaut d'inflammabilité de cette huile, lui donnent beaucoup de conformité avec l'huîle muqueuse ; mais elle en diffère par quelques autres propriétés, et surtout par le sel qu'elle contient, et dont l'huîle muqueuse est entièrement ou presqu'entièrement privée. Voyez Ess. de Phys. par M. Quesnay. (L)



Affichages : 923