Imprimer
Catégorie parente: Physique particulière
Catégorie : Physiologie
S. f. (Physiologie) est le temps de l'accroissement dans la jeunesse, ou l'âge qui suit l'enfance, et qui se termine à celui où un homme est formé. Voyez ACCROISSEMENT et AGE. Ce mot vient du latin adolescère, croitre.

L'état d'adolescence dure tant que les fibres continuent de croitre et d'acquérir de la consistance. Voyez FIBRE.

Ce temps se compte ordinairement depuis quatorze ou quinze ans jusqu'à vingt-cinq, quoique, selon les différentes constitutions, il puisse durer plus ou moins.

Les Romains l'appliquaient indistinctement aux garçons et aux filles, et le comptaient depuis douze ans jusqu'à vingt-cinq pour les uns, et depuis douze jusqu'à vingt-un pour les autres. Voyez PUBERTE, etc.

Souvent même leurs écrivains employaient indifféremment les termes de juvenis et adolescens pour toutes sortes de personnes en-deçà de quarante-cinq ans.

Lorsque les fibres sont arrivées à un degré de consistance et de tension suffisant pour soutenir les parties, la matière de la nutrition devient incapable de les étendre davantage, et par conséquent elles ne sauraient plus croitre. Voyez MORT. (H)



Affichages : 1307